jeudi 2 février 2023

Historien américain : Des millions de Turcs ont souffert lors de l’effondrement de l’Empire ottoman

Publié le | par Hakan | Nombre de visite 439
Historien américain : Des millions de Turcs ont souffert lors de l'effondrement de l'Empire ottoman

Une carte préparée par Justin McCarthy, professeur d’histoire à l’Université de Louisville aux États-Unis, montre que l’éclatement de l’Empire ottoman a mis en mouvement des milliers et des milliers de réfugiés désespérés, y compris des musulmans ottomans.

Étant donné que la plupart des chroniques occidentales de cette époque se concentrent uniquement sur ceux de confession chrétienne qui ont souffert, la Coalition turque d’Amérique (TCA), basée à Washington, D.C., a publié une carte annotée montrant les voyages de 5 millions de musulmans ottomans qui ont été déplacés des Balkans. le Caucase et la Crimée de 1770 à 1923. La carte enregistre et fournit également un contexte historique pour les 5 millions de musulmans ottomans qui sont morts de 1864 à 1922 dans les guerres qui ont été menées pour démanteler l’Empire ottoman.

Préparée par McCarthy, la carte est un puissant outil visuel à la fois pour l’historien et le spectateur occasionnel qui cherche à mieux comprendre le cataclysme qui a touché tant de millions de personnes, musulmans et chrétiens, au cours des dernières années de l’Empire ottoman. « Les peuples de l’Empire ottoman ont subi certaines des pires catastrophes de l’histoire. Ils ont été chassés de leurs terres - pour ne jamais revenir - et sont morts en grand nombre. Tous les groupes ont souffert, mais ceux qui ont le plus souffert étaient les musulmans, en particulier les Turcs. J’espère que cette carte démontrera le destin désastreux de tous ces peuples », a déclaré le professeur McCarthy. Le président de la TCA, Lincoln McCurdy, a déclaré qu’il y avait peu de familles turques qui n’incluaient pas une grand-mère ou un grand-père de ces terres lointaines, de Grèce, de Bulgarie, de Macédoine, de Crimée ou du Caucase ou une histoire de déplacement interne en raison des guerres anatoliennes.

« Les pères fondateurs de la Turquie moderne ont exhorté le peuple ravagé de la jeune république à regarder vers l’avant plutôt que vers l’arrière. Malheureusement, d’autres communautés ont transformé leurs moments tragiques en une inimitié inextinguible envers les Turcs. Cette carte est une étape positive pour surmonter les fanatismes inhérents aux récits qui ignorent ou rejettent les pertes musulmanes lors du démantèlement de l’Empire ottoman », a déclaré McCurdy.

À lire aussi