20 mai 2024

95 visites en ce moment

100e anniverssaire de la république de Turquie

Février 2024 a été marqué par une forte baisse des échanges commerciaux entre la Turquie et la Russie, les exportations ayant chuté de 33,7 % sous la pression des sanctions américaines, affectant les transactions financières.


International

Les exportations turques vers la Russie chutent de 33,7% face à la menace de sanctions américaines

Publié le | par Hakan | Nombre de visite 204
Les exportations turques vers la Russie chutent de 33,7% face à la menace de sanctions américaines

Février 2024 a marqué un ralentissement important des relations commerciales entre la Turquie et la Fédération de Russie, les exportations turques vers la Russie ayant chuté de 33,7 % à 670 millions de dollars par rapport à la même période en 2023. Cette baisse est largement attribuée à la pression croissante de la Les États-Unis contre les institutions financières turques, menaçant de sanctions leurs relations avec la Russie. La situation a entraîné de graves problèmes de transfert bancaire, compliquant encore davantage la dynamique commerciale entre les deux pays.

Causes sous-jacentes du déclin du commerce

Plusieurs facteurs ont contribué à la forte baisse des exportations turques vers la Russie. Principalement, le renforcement des sanctions américaines constitue une menace importante pour les banques turques, les incitant à suspendre leur coopération avec leurs homologues russes pour éviter de figurer sur la liste des sanctions américaines. Cette impasse financière a eu un impact direct sur les flux commerciaux, des reportages de US News soulignant les difficultés liées au traitement des paiements pour les exportations turques ainsi que pour les importations de pétrole russe. L’ambassadeur de Russie à Ankara a fait écho à ces préoccupations, soulignant les graves problèmes de transferts bancaires résultant des sanctions.

Impact sur le commerce bilatéral

La baisse des exportations n’est pas le seul domaine où l’impact des sanctions américaines se fait sentir ; les importations de Russie vers la Turquie ont également connu une réduction significative. Selon les données du ministère turc du Commerce, les importations en provenance de Russie ont diminué de 36,65 % pour atteindre 1,3 milliard de dollars en février 2024, par rapport à l’année précédente. Ce ralentissement de l’activité commerciale affecte non seulement les relations économiques entre la Turquie et la Russie, mais met aussi en évidence les implications plus larges des sanctions internationales sur les réseaux commerciaux mondiaux. La situation souligne l’équilibre délicat dans lequel des pays comme la Turquie doivent naviguer pour maintenir leurs relations commerciales dans un contexte de tensions géopolitiques.

Perspectives d’avenir

La situation actuelle présente un défi complexe pour la politique commerciale de la Turquie et ses relations avec la Russie et les États-Unis. Alors que la Turquie s’efforce d’atténuer l’impact des sanctions américaines sur son économie, l’avenir des relations commerciales turco-russes est en jeu. La capacité des deux pays à s’adapter à ces dynamiques changeantes et à trouver des mécanismes alternatifs de commerce et de paiement sera cruciale pour déterminer la voie à suivre. Pendant ce temps, la communauté internationale suit de près la situation, car les conséquences de ces développements auront probablement des répercussions au-delà des parties directement concernées.


Lire également
Baykar révèle son premier programme de satellite, lancement d'ici 2025

Baykar révèle son premier programme de (…)

16 décembre 2023

La Türkiye a annoncé que tous les voyageurs en Turquie doivent avoir un visa valide pour entrer dans le pays.

La Türkiye a annoncé que tous les voyageurs en (…)

15 août 2023

Pas de F-35, de F-16 ou de Typhoon, la Turquie se tourne donc vers le JF-17

Pas de F-35, de F-16 ou de Typhoon, la Turquie (…)

19 décembre 2023

La start-up Getir quitte les États-Unis et l'Europe, se recentrera sur la Turquie

La start-up Getir quitte les États-Unis et (…)

3 mai 2024

Nous avons le pouvoir de briser le mur des préjugés

Nous avons le pouvoir de briser le mur des (…)

12 mai 2024

Erdogan affirme que l'UE va « stagner » Adhésion de l'Ukraine et de la Moldavie

Erdogan affirme que l’UE va « stagner » (…)

19 décembre 2023

Arménie : les ventes d'armes de la France sont une "provocation", selon le turc Erdogan

Arménie : les ventes d’armes de la France sont (…)

8 décembre 2023

Grecs et Turcs tentent de finaliser les relations

Grecs et Turcs tentent de finaliser les relations

3 mai 2024