vendredi 24 septembre 2021
Accueil | Nos rubriques | International

Un avion de pompiers russe s’écrase en Turquie ; 8 tués

samedi 14 août 2021 | par Hakan


Un avion de pompiers russe s'écrase en Turquie ; 8 tués

Un avion de lutte contre l’incendie en provenance de Russie s’est écrasé samedi dans une région montagneuse du sud de la Turquie, tuant les huit membres d’équipage et les secouristes à bord, a annoncé le ministère russe de la Défense.

Le ministère russe a déclaré que cinq citoyens russes et trois citoyens turcs se trouvaient à bord de l’amphibie Beriev BE-200, qui s’est écrasé alors qu’il tentait d’atterrir dans la province turque d’Adana. Une équipe chargée d’enquêter sur l’accident a été dépêchée dans la région de Kahramanmaras, ont indiqué les médias d’État turcs.

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a tweeté qu’il était très attristé par les décès et a déclaré que leurs "sacrifices héroïques" ne seraient pas oubliés. La Turquie a combattu quelque 300 incendies de forêt au cours des 16 derniers jours qui ont tué huit autres personnes, détruit des forêts et des maisons et fait fuir des milliers de personnes.

Le gouverneur de Kahramanmaras, Omer Faruk Coskun, a déclaré à Anadolu qu’un incendie de forêt avait commencé après que la foudre ait frappé des arbres.

« Nous avions envoyé un avion dans la région, mais nous avons perdu la communication avec l’avion il y a quelque temps et il s’est écrasé. La situation est très nouvelle. Nous avons envoyé de nombreuses unités dans la zone où l’avion s’est écrasé », a-t-il déclaré.

Le Be-200 est un avion amphibie bimoteur utilisé en Russie et dans d’autres pays pour lutter contre les incendies de forêt. Il est capable de laisser tomber jusqu’à 270 tonnes d’eau en plusieurs passages au cours d’une seule mission.

Les incendies de forêt dans la région méditerranéenne de la Turquie ont commencé fin juillet et ont incinéré des milliers d’hectares de forêts, principalement dans les provinces balnéaires de Mugla et d’Antalya. Les incendies sont survenus alors que la Turquie et toute la Méditerranée subissaient une vague de chaleur prolongée.

Les climatologues affirment qu’il ne fait aucun doute que le changement climatique dû à la combustion de charbon, de pétrole et de gaz naturel entraîne des événements plus extrêmes, tels que des vagues de chaleur, des sécheresses, des incendies de forêt, des inondations et des tempêtes.

Le nord de la Turquie a été touché cette semaine par des crues éclair qui ont fait au moins 44 morts, transformant les rues en torrents déchaînés.

Source : avec AP



Nombre de visite 404

Sélection d'article