Accueil | Nos rubriques | Actualité

Turquie : Un drone naval performant

mercredi 12 mai 2021 | par Engin


Turquie : Un drone naval performant

Le SUV ULAQ serait armé des missiles anti-char UMTAS qui ont fait le succès du drone TB2 en Libye et au Haut Karabagh. Il serait l’un des instruments des revendications turques contre les agitateurs.

50 exemplaires et test de simulation complété
Développé par Ares Shipyard et Meteksan Defense Industry, le drone naval armé turc (programme ULAQ) devrait commencer une campagne d’essais de ses missiles embarqués tests de simulation de tirs.
La réalisation du prototype- qui a pris trois ans- serait terminée. Selon le directeur général de Ares Shipyard Utku Alanç, il est prévu de fabriquer 50 exemplaires par an.
Ce drone équipera les forces turques de sécurité, mais pourrait également être exporté.

Surveillance et attaque
Le drone a été conçu tout à la fois pour les missions ISR, d’escorte de navires, et pour attaquer des cibles adverses.
Il peut être dirigé depuis la terre, ou le ciel. Il est également doté de capacités de vision nocturne, et peut être équipé de moyens de guerre électronique.
Le drone serait équipé de 4 « missiles anti-char à longue portée fabriqués par Rokestan », selon la presse turque.
L’examen des photographies et des vidéos du drone permettent de conclure qu’il est équipé du missile guidé anti-char UMTAS à longue portée, utilisé non seulement par les hélicoptères, drones et avions turcs (HÜRKUŞ-C ; S70-B ; T129 ; TB2 ; Akinci) mais également adaptable sur les navires.
Le rayon d’action de ce missile peut atteindre les 8 km.

« Blue Homeland »
Le Vice-Président de Meteksan a indiqué que le drone aurait été produit pour le « Blue Homeland » turc, en référence aux revendications de la Turquie quant à sa suprématie dans la partie Est de la Méditerranée.
Une position contestée par Athènes, qui estime avoir le droit de déterminer les frontières maritimes des îles grecques situées près des côtes turques.



Nombre de visite 225