RENCONTRE DES DIRIGEANTS DE L’AZERBAÏDJAN ET DE L’ARMÉNIE À BRUXELLES : CHARLES (...) - Turquie News
lundi 26 septembre 2022

RENCONTRE DES DIRIGEANTS DE L’AZERBAÏDJAN ET DE L’ARMÉNIE À BRUXELLES : CHARLES MICHEL SOULIGNE LES PROGRÈS ACCOMPLIS

Publié le | par Engin | Nombre de visite : 181 |
RENCONTRE DES DIRIGEANTS DE L'AZERBAÏDJAN ET DE L'ARMÉNIE À BRUXELLES : CHARLES MICHEL SOULIGNE LES PROGRÈS ACCOMPLIS

RENCONTRE DES DIRIGEANTS DE L’AZERBAÏDJAN ET DE L’ARMÉNIE À BRUXELLES : CHARLES MICHEL SOULIGNE LES PROGRÈS ACCOMPLIS

Avec La Gazette

Ce mercredi, les dirigeants arménien et azerbaïdjanais se sont réunis à Bruxelles pour des négociations de paix parrainées par l’UE. Près de deux ans après la courte seconde guerre du Karabakh, des avancées significatives ont été accomplies ces derniers mois entre ces deux républiques du Caucase du Sud.

Dans un communiqué de presse publié après cette réunion tripartite qui s’est tenue aujourd’hui à Bruxelles, le président du Conseil de l’Union européenne, Charles Michel, a souligné les progrès réalisés depuis sa dernière rencontre avec le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev et le premier ministre arménien Nikol Pashinian.

« Comme convenu lors de notre dernière réunion en mai, j’ai accueilli aujourd’hui le président Aliyev d’Azerbaïdjan et le premier ministre Pashinyan d’Arménie.

Il s’agissait de notre quatrième discussion dans ce format. Nos discussions ont porté sur les développements récents dans le Caucase du Sud et sur les relations entre l’UE et les deux pays.

Nos échanges ont été ouverts et productifs - et je tiens à en remercier les deux dirigeants. Nous avons passé en revue l’ensemble des questions inscrites à notre ordre du jour.

Il est positif de constater qu’un certain nombre de mesures ont été prises pour faire avancer les accords conclus lors de notre dernière réunion.

Accord de paix

Nous sommes convenus aujourd’hui d’intensifier les travaux de fond pour faire avancer le traité de paix régissant les relations interétatiques entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan et avons chargé les ministres des Affaires étrangères de se réunir dans un délai d’un mois pour travailler sur des projets de texte.

Questions humanitaires

Nous avons également eu une discussion approfondie sur les questions humanitaires, notamment le déminage, les détenus et le sort des personnes portées disparues.

L’UE continuera à s’engager sur ces questions.

Questions frontalières

Nous avons examiné l’état d’avancement de toutes les questions liées à la délimitation de la frontière et la meilleure façon d’assurer une situation stable.

Nous sommes convenus que la prochaine réunion des commissions frontalières aura lieu à Bruxelles en novembre.

Connectivité

Nous avons examiné l’état d’avancement des discussions sur les modalités de déblocage des liaisons de transport.

Dans le cadre de toutes ces discussions, je tiens à souligner qu’il est important d’accompagner la population des deux côtés et de la préparer à une paix durable à long terme.

Les messages publics sont essentiels à cet égard - dans une situation sensible comme celle-ci, chaque mot prononcé en public est évidemment écouté par l’autre partie et pesé.

L’UE est prête à renforcer encore son soutien en faveur d’une paix durable à long terme. L’UE continuera également à faire pression pour faire progresser le développement économique dans l’intérêt des deux pays et de leurs populations.

Nous sommes convenus de nous rencontrer à nouveau dans ce format d’ici la fin du mois de novembre », lit-on dans le communiqué de presse publié par le Conseil de l’Union européenne.

À lire aussi