EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > Europe > [Rapport UE] Les restrictions d’entrée de l’UE (...)

[Rapport UE] Les restrictions d’entrée de l’UE pour la Turquie restent en place

Ecrit par Hakan, 2020-06-27 23:19:27


L’Union européenne votera lundi sur une liste qui interdit aux voyageurs de plusieurs pays, dont la Turquie, d’entrer dans l’UE compte tenu de la gravité de leurs épidémies de coronavirus, a rapporté la chaîne d’information Euronews.

Depuis la mi-mars, les citoyens des pays hors de l’espace Schengen ne peuvent entrer que s’ils ont une raison particulièrement importante.

À partir du 1er juillet, l’entrée dans l’Union européenne de divers pays devrait à nouveau être possible. Au début, il a été question de plus de 54 États.

Les États-Unis, la Russie, la Turquie, l’Égypte et la Chine ne figurent pas sur la liste

Cela faisait des jours que les États-Unis, comme la Russie et le Brésil, ne figuraient pas sur la liste. Étonnamment, cependant, certains autres pays sont maintenant portés disparus, pour lesquels il y a généralement beaucoup de voyages en provenance des pays européens. Il s’agit de la Turquie, mais aussi de l’Égypte et de l’Ukraine - les trois pays figuraient toujours sur le dernier projet de liste. L’ouverture prévue pour l’ensemble des Balkans est peu probable, malgré le lien étroit avec l’Union européenne. Le Monténégro et la Serbie figurent sur la liste, tandis que l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine et le Kosovo sont exclus.

La Chine pourrait toujours être sur la liste

Pour la Chine, cependant, l’interdiction d’entrée pourrait être assouplie si les citoyens de l’UE étaient également autorisés à se rendre à nouveau en Chine.

Aujourd’hui, Mehmet Nuri Ersoy, ministre turc du Tourisme, a annoncé en direct à la télévision turque que l’installation du centre de dépistage du coronavirus du SRAS CoV-2 sera terminée d’ici le 1er juillet 2020 aux aéroports d’Antalya, Dalaman, Bodrum, Izmir et Istanbul.

La liste doit être vérifiée et étendue tous les 14 jours

Le plan de la Commission européenne prévoit que la liste soit vérifiée tous les 14 jours et élargie ou raccourcie si nécessaire. Il existe essentiellement deux valeurs limites :

- le nombre de nouvelles infections au cours des deux dernières semaines devrait être « proche ou inférieur à 16 pour 100 000 habitants »

- la tendance des nouveaux cas à « diminuer ou à se stabiliser » par rapport aux 14 jours précédents.

En outre, l’Union européenne ne souhaite pas se fier uniquement aux chiffres communiqués, mais souhaite également s’informer sur la situation par le biais des ambassades dans les pays respectifs. Les faibles nombres seuls (par exemple à travers moins de tests) ne suffisent pas pour figurer sur la liste.

Selon la Frankfurter Allgemeine Zeitung, un autre critère permettant de déterminer si un pays figure sur la liste est de savoir si les citoyens de l’Union européenne sont autorisés à entrer dans le pays. Il s’agit de conditions d’entrée réciproques, qui sont souvent la règle dans un contexte diplomatique. Cependant, on peut se demander si cette norme s’appliquera déjà aux 18 pays de la liste, car l’Australie et la Nouvelle-Zélande ont annoncé qu’elles n’autoriseraient probablement pas les étrangers à entrer dans le pays au cours des prochains mois. En Thaïlande, il existe actuellement une interdiction d’entrée illimitée.

Mot-clé :
Confinement Coronavirus
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank