Accueil | Nos rubriques | Economie

Les importations de gaz de la Turquie en hausse de 47,8% en mars 2021

samedi 29 mai 2021 | par Hakan


Les importations de gaz naturel de la Turquie ont augmenté de 47,8% en mars de cette année par rapport au même mois de 2020, selon les données de la surveillance énergétique turque du 28 mai.

Les importations de gaz naturel ont augmenté à environ 5,82 milliards de mètres cubes (bcm), contre environ 3,94 milliards de mètres cubes pour le même mois de 2020, a déclaré l’ Autorité turque de régulation du marché de l’énergie ( EMRA ) dans son rapport mensuel sur le marché du gaz naturel.

En mars 2021, le pays a importé 4,50 milliards de mètres cubes de gaz naturel via des pipelines, tandis que 1,30 milliards de mètres cubes ont été achetés sous forme de GNL , selon les données de l’EMRA. Cela a marqué une augmentation des importations de gazoduc de 140,8 pour cent tandis que les importations de GNL ont chuté de 36,2 pour cent.

La Russie était la principale destination des importations de gaz de la Turquie, fournissant 2,58 milliards de mètres cubes de gaz naturel, tandis que l’Azerbaïdjan et l’Iran suivaient avec respectivement 1,07 milliards de mètres cubes et 850 millions de mètres cubes (mcm).

Les importations de gaz de la Turquie en provenance de Russie et d’Azerbaïdjan ont augmenté de 563% et 16% en mars, respectivement, tandis que les importations en provenance d’Iran ont augmenté de 52,4% par rapport à la même période de 2020.

La consommation totale de gaz de la Turquie a également augmenté de 42,3% pour atteindre environ 6,54 milliards de mètres cubes, contre 4,6 milliards de mètres cubes environ en mars 2020.

La consommation des ménages a augmenté de 43,3 pour cent à 2,83 milliards de mètres cubes, tandis que l’utilisation du gaz dans les centrales électriques a augmenté de 248 pour cent à 1,36 milliard de mètres cubes au cours de la même période.

La croissance de la consommation dans les centrales au gaz naturel, qui ont produit plus d’électricité en raison de la sécheresse et de la baisse de la capacité hydroélectrique au cours des derniers mois, continue de stimuler les importations.

L’énorme augmentation de la consommation et des importations de gaz en mars de cette année par rapport à mars de l’année dernière reflète le ralentissement par rapport aux premiers cas de COVID-19 signalés en Turquie en mars de l’année dernière, lorsque le pays a annoncé un verrouillage à l’échelle nationale qui a ralenti l’activité économique.

La quantité de gaz naturel stockée en mars 2021 a augmenté de 14,1% pour s’établir à environ 1,80 bcm contre environ 1,58 bcm en mars 2020.



Nombre de visite 239