dimanche 29 janvier 2023

Le maire de Chalon obligé de

Publié le | par Engin | Nombre de visite 120
Le maire de Chalon obligé de

Le maire de Chalon obligé de marier un couple franco-turc

Gilles Platret (LR) avait refusé de célébrer un mariage franco-turc, l’estimant blanc. Il risque une condamnation pour abus de pouvoir.

avec Le Point

Gilles Platret, un instant tenté par un ralliement à Éric Zemmour (Reconquête !), s’est à plusieurs reprises positionné comme défenseur du « peuple français » contre « l’épuration ethnique » que pratiqueraient des « blocs musulmans ».

Le maire de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), Gilles Platret, un des vice-présidents de LR, a été mis en demeure par la justice de célébrer un mariage franco-turc qu’il a refusé de valider, l’estimant blanc, a-t-on appris mardi auprès du parquet.
Le procureur de la République à Dijon, Olivier Caracotch, a confirmé à l’Agence France-Presse avoir donné au maire jusqu’à la fin mars pour sceller l’union d’une jeune Chalonnaise d’une vingtaine d’années et d’un Turc de 40 ans.

Le couple devait convoler en juillet 2021 mais le maire LR, qui prône une ligne dure contre l’immigration au sein de LR, avait refusé de valider l’union, soupçonnant un mariage blanc.
Gilles Platret avait alors saisi la justice pour vérifications.

Habitué aux polémiques
Après enquête, cette dernière faisait toutefois savoir, en novembre 2021, que rien ne s’opposait à ces noces. Mais le maire de Chalon refusait une nouvelle fois de célébrer le mariage, le 8 janvier dernier. Cette fois-ci, Gilles Platret risque des poursuites pour abus de pouvoir s’il ne respecte pas la mise en demeure.

Gilles Platret, un instant tenté par un ralliement à Éric Zemmour (Reconquête !), s’est à plusieurs reprises positionné comme défenseur du « peuple français » contre « l’épuration ethnique » que pratiqueraient des « blocs musulmans ».

Habitué des polémiques, il avait instauré en 2015 un menu unique dans ses cantines scolaires en interdisant les repas sans porc, et tenté d’imposer l’usage du français sur les chantiers de la ville afin de lutter contre les travailleurs détachés. Interrogés, les services de la mairie de Chalon ont indiqué « étudier cette injonction » du procureur avec leurs avocats.



À lire aussi

Cruauté grecque inhumaine !

Cruauté grecque inhumaine !

19 décembre 2022