EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > International > Le chef de l’OTAN appelle la Turquie à aider à (...)

Le chef de l’OTAN appelle la Turquie à aider à apaiser le différend Arménie-Azerbaïdjan


Ecrit par Hakan, 2020-10-05 21:53:26


Un haut responsable de l’OTAN a appelé lundi la Turquie à user de son influence pour réduire les tensions entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, qui sont enfermés dans un violent conflit territorial dans lequel des dizaines de civils seraient morts depuis juillet.

« Nous sommes profondément préoccupés par l’escalade des hostilités » au sujet de l’enclave du Haut-Karabakh, a déclaré le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, au début d’une visite de deux jours en Turquie. « Toutes les parties devraient immédiatement cesser de se battre et trouver une voie à suivre, vers une résolution pacifique. »

Stoltenberg, qui devait rencontrer le président Recep Tayyip Erdogan lors de sa visite, a déclaré que la Turquie avait la responsabilité « d’utiliser son influence considérable pour calmer les tensions ».

Mais le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a demandé pourquoi l’OTAN et d’autres membres de la communauté internationale ne soutenaient pas l’Azerbaïdjan dans la lutte pour le Haut-Karabakh, qui est en Azerbaïdjan mais habité principalement par des Arméniens.

Il a déclaré par l’intermédiaire d’un interprète lors d’une conférence de presse : « Du point de vue du droit et de la morale, tout le monde devrait soutenir l’Azerbaïdjan. Mais, comme vous l’avez mentionné, toutes les organisations internationales et tous les pays essaient d’être très équilibrés ou font des déclarations en faveur de l’Arménie. »

La Turquie et l’Azerbaïdjan riche en pétrole ont des liens ethniques, culturels et historiques forts, tandis qu’Ankara n’a pas de relations diplomatiques avec Erevan. Il a scellé sa frontière avec l’Arménie en 1993 alors qu’un conflit de plusieurs années entre les deux anciennes républiques soviétiques sur le Haut-Karabakh tirait à sa fin, l’Arménie prenant le contrôle du territoire.

La Turquie, si Bakou le lui demandait, apporterait son soutien à l’Azerbaïdjan dans le conflit actuel, a déclaré Cavusoglu, mais a insisté sur le fait que les Azéris n’ont pas faits part de l’aide d’Ankara.

Les alliés craignent que l’implication potentielle d’Ankara dans les affrontements ne puisse aggraver la violence. La crise a été l’une des « questions difficiles » que l’OTAN veut résoudre avec la Turquie, a déclaré Stoltenberg.

Cherchant à résoudre un autre problème avec la Turquie, l’OTAN a mis en place une ligne directe de déconfliction qu’Ankara ou Athènes peuvent appeler pour résoudre les flambées dans leur différend sur les droits énergétiques en Méditerranée orientale, a déclaré Stoltenberg.

Cavusoglu a remercié l’alliance pour ses efforts mais a imputé carrément les tensions à Athènes, tandis que Stoltenberg a déclaré qu’il espérait que « les différends sous-jacents pourront désormais être résolus uniquement par des négociations ».

Source : avec Stripes.com

Mot-clé :
Diplomatie Organisation du Traité de l’Atlantique nord (OTAN)
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank