La Turquie va faire atterrir un rover sans pilote sur la Lune d’ici (...) - Turquie News
samedi 1er octobre 2022

La Turquie va faire atterrir un rover sans pilote sur la Lune d’ici 2029

Publié le | par Hakan | Nombre de visite : 234 |
La Turquie va faire atterrir un rover sans pilote sur la Lune d'ici 2029

Dans le cadre d’une mission scientifique, la Turquie envisage de faire atterrir un rover sans pilote sur la Lune , a annoncé le chef de l’Agence spatiale turque (TUA).

S’exprimant lors de l’Eastern Anatolia Career Expo qui s’est tenue dans la province orientale d’Erzurum, Serdar Hüseyin Yıldırım a annoncé les objectifs spatiaux de la Turquie dans son discours d’ouverture.

"Nous courons vers un moment où il sera impossible d’atteindre de grands objectifs sur terre si le pays n’est pas présent dans l’espace", a-t-il déclaré. "On peut dire, ’Ce n’est pas grave de ne pas aller dans l’espace.’ Mais non, la Turquie ne sera pas contente.

Compte tenu des technologies spatiales des pays à travers le monde, la Turquie est dans la deuxième ligue, a déclaré le haut responsable. "Mais nous travaillons très dur pour monter en première division."

Interrogé sur la mission du pays sur la lune annoncée en février 2021, Yıldırım l’a qualifiée de "programme important" sur lequel ils ont travaillé de manière intensive.

« Permettez-moi de clarifier les choses. Certains pensent que la Turquie enverra des hommes sur la lune. Nous n’avons pas une telle mission spatiale dans une décennie ; nous ne pouvons pas le faire."

"Nous voulons faire un atterrissage en douceur sur la surface de la lune avec un rover sans pilote d’ici 2029. Ce rover obtiendra des données scientifiques et nous les enverra", a souligné Yıldırım.

Notant qu’accomplir cette mission est plus facile à dire qu’à faire, Yıldırım a déclaré que les responsables de l’agence travaillent actuellement sur le prototype du rover qui pèsera 2 tonnes.

"Une fois que nous aurons terminé le design, nous le présenterons au public", a-t-il déclaré.

Six cents personnes se sont rendues dans l’espace en novembre 2021, dont 250 ayant visité ou séjourné pour travailler dans des stations spatiales.

Yıldırım a souligné que la Turquie est arrivée à la dernière étape du choix de son propre astronaute.

"Notre prochain objectif est d’envoyer un homme à la station spatiale", a noté Yıldırım. "Nous sommes disposés à envoyer un scientifique à la Station spatiale internationale pour y rester une semaine ou 10 jours et faire des tests scientifiques."

La Turquie a créé la TUA en 2018 dans le but de rejoindre une poignée de pays dotés de programmes spatiaux.

Le 9 février 2021, le président Recep Tayyip Erdoğan a annoncé un programme spatial national de 10 ans, affirmant que la Turquie prévoyait d’établir "un premier contact avec la lune" en 2023, lorsque le pays marquera le centenaire de la fondation de la République de Turquie.

À lire aussi