Accueil | Nos rubriques | Actualité

La Turquie recevra 120 millions de doses de vaccin COVID-19

vendredi 21 mai 2021 | par Hakan


Le cofondateur de BioNTech, Uğur Şahin, a assisté à une vidéoconférence en direct avec le ministre de la Santé Fahrettin Koca jeudi soir.

Le scientifique a déclaré dans l’appel qu’ils apporteraient 120 millions de doses de vaccin COVID-19 d’ici la fin du mois de septembre.

Le ministre de la Santé Koca a déclaré plus tard que 30 millions de doses arriveraient en juin et 6,1 millions de doses avaient également été reçues.

"Nous travaillerons jour et nuit pour envoyer des vaccins en Turquie à temps", a ajouté Şahin, qui est originaire d’une famille turque qui a immigré en Allemagne, lors de la vidéoconférence. Soulignant qu’ils ont essayé le vaccin sur plus de 30 variantes de virus, Şahin a déclaré qu’il fonctionnait également contre les mutations.

"Nous avons également testé la mutation indienne cette semaine. Notre vaccin a une efficacité de 25 à 30% contre la variante indienne. Nous nous attendons à une protection de 70 à 75% contre l’infection", a-t-il déclaré.

Soulignant que des anticorps élevés sont obtenus après la première dose de vaccin BioNTech chez les personnes infectées, Şahin a déclaré que ce niveau d’anticorps est le même que celui des personnes qui n’ont pas été infectées et qui ont reçu deux doses de vaccin.

Il a suggéré que les troisièmes doses devraient être administrées en 2022, six à neuf mois après les deuxièmes doses.

Koca a également noté que le ministère s’attend à ce que la population turque ait développé une immunité publique contre le virus avant septembre avec l’aide des doses entrantes. Le ministre de la Santé a ajouté qu’ils avaient invité Şahin en Turquie début juin.

Koca a déclaré que Sinovac, la société basée à Pékin derrière CoronaVac, avait accordé à la Turquie l’autorisation de produire le vaccin mais que la production ne commencerait pas avant quelques mois. Le ministre de la Santé a noté que 10 millions de vaccins CoronaVac devraient être livrés à la Turquie dans la semaine.

La Turquie a commencé à administrer des injections CoronaVac au personnel de santé en janvier et le président lui-même a été vacciné avec le vaccin inactif. Récemment, les autorités ont également commencé à donner le vaccin Pfizer-BioNTech aux citoyens qui l’utilisent. Les médias ont également indiqué que les autorités étaient en pourparlers pour acquérir le vaccin Moderna.

Le pays se classait autrefois au sixième rang mondial en termes de vaccination, mais la campagne s’est quelque peu ralentie. Les experts lient cela à la livraison de vaccins, ce que le ministre de la Santé a récemment reconnu en partie.

Le président Recep Tayyip Erdoğan a déclaré aux journalistes que les universités et les sociétés pharmaceutiques travaillaient dur et qu’il s’attendait à ce que la « production de masse » commence en septembre ou en octobre « sur la base de ce qu’ils ont promis ».

Pendant ce temps, le pays a également approuvé l’utilisation du vaccin Spoutnik V de la Russie.

Avec la baisse des cas de coronavirus grâce à un verrouillage strict en Turquie, le pays est entré dans une période de 15 jours de levée progressive des restrictions dès lundi matin.



Nombre de visite 186

Sélection d'article