EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > International > La Turquie menace des représailles contre les (...)

La Turquie menace des représailles contre les forces de Haftar en Libye


Ecrit par Hakan, 2020-05-11 11:36:33


La Turquie menace de sévères représailles si des forces fidèles au général libyen Khalifa Haftar frappent les intérêts turcs ou ses missions diplomatiques à Tripoli ou ailleurs.

Haftar, qui a mis en place un gouvernement rival dans l’est de la Libye, s’est battu pour renverser le gouvernement internationalement reconnu du Premier ministre Fayez al-Sarraj.

"Si nos missions et nos intérêts en Libye sont ciblés, nous considérerons les forces de Haftar comme des cibles légitimes", a déclaré dimanche le ministère turc des Affaires étrangères.

La Turquie affirme que la zone proche de son ambassade à Tripoli a été bombardée à la fin de la semaine dernière. Les forces de Haftar nient toute responsabilité.

Mais la Turquie critique vivement les Nations Unies pour ce qu’elles disent être l’échec de l’ONU à agir contre Haftar.

« Il est inacceptable que l’ONU reste silencieuse contre ce carnage plus longtemps. Les pays qui fournissent une aide militaire, financière et politique à Haftar sont responsables des souffrances endurées par le peuple libyen et du chaos et de l’instabilité dans lesquels le pays est entraîné », a déclaré le ministère des Affaires étrangères.

La Turquie soutient le gouvernement basé à Tripoli alors qu’il tente de se défendre contre une offensive d’un an de Haftar pour s’emparer de la capitale.

Des bombardements le week-end à Tripoli et dans ses environs ont fait six morts et plusieurs dizaines de blessés, selon des informations.

Les habitants de Tripoli disent que les combats ont été parmi les pires de ces derniers mois. Le seul aéroport en activité du pays a été gravement endommagé et certaines parties du nord de la Libye risquent de s’assécher après que des hommes armés ont pris d’assaut une centrale électrique appartenant à l’autorité gouvernementale chargée des eaux.

Le gouvernement d’accord national d’Al-Sarraj a pu repousser les forces de Haftar qui ont le soutien de l’Égypte, de la Russie et des Émirats arabes unis.

Les appels lancés par l’Union européenne à tous les pays étrangers au début de cette année pour qu’ils cessent de fournir des armes et de s’ingérer en Libye et de laisser les pourparlers de paix se dérouler sont allés nulle part.

Mot-clé :
Gouvernement Organisation des Nations Unies (ONU) Zone sécurisée
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank