mercredi 30 novembre 2022

La Turquie confirme son rang de poids lourd du tourisme

Publié le | par Hakan | Nombre de visite : 478 |

La Turquie accueillera plus de 28 millions de touristes en 2010 et veut devenir une destination haut de gamme en proposant une palette de sites et d’activités variées.

La fréquentation touristique continue d’augmenter en Turquie en 2010. Avec une hausse de 6,7% par rapport à 2009, le nombre de visiteurs dépassera les 28 millions cette année. Les revenus du secteur sont également en nette hausse, après avoir atteint 16 mds € l’an dernier. La Turquie confirme ainsi sa position de poids lourd régional et mondial du secteur.

Les plus nombreux à visiter le pays restent les Allemands (17%), les Russes (11%) et les Britanniques (8%). L’augmentation la plus nette concerne les pays arabes dont les ressortissants ont fait de la Turquie une destination privilégiée, notamment grâce à la politique d’assouplissement des procédures de visas mise en place par la Turquie. Les côtes égéennes et méditerranéennes ont également, en 2010, bénéficié du report d’une partie des touristes qui ont boudé la Grèce, devenue moins compétitive à cause de l’Euro.

Diversification du tourisme

La ville d’Istanbul (4,5 millions sur les 8 premiers mois de l’année 2010) et les plages d’Antalya (8 millions) restent les principaux centres touristiques.

Mais plus les seuls. Le succès de la Turquie s’explique aussi par une politique de diversification de l’offre touristique.

Longtemps cataloguée destination « low cost », la Turquie veut attirer davantage les voyageurs à hauts revenus. « Le secteur du tourisme se transforme, la Turquie commence à offrir plus que la mer, le soleil et le sable », résume Turgut Gur, le président de l’Association des investisseurs du tourisme (TYD).

Selon TYD, 30 mds € vont être investis en cinq ans. « Le nombre de lits va atteindre 1,5 million. Nous aurons 65 marinas et 50 golfs », cite son président comme exemples.

Depuis trois ans, l’accent est mis sur le tourisme de niche : tourisme sportif, religieux, nuptial, géothermal ou culturel en cette année où Istanbul est capitale européenne de la Culture … La Turquie veut également devenir une plateforme pour le tourisme médical et multiplie les organisations de congrès et de conférences internationales. Une stratégie consignée dans le plan de développement touristique 2023, annoncé en 2007 (voir annexe).

Le potentiel est immense et encore largement inexploité. La Turquie possède 8 000 km de côtes sur quatre façades maritimes, des montagnes enneigées cinq mois par an et de nombreuses richesses historiques. « Nous avons plus de sites romains que l’Italie et plus de sites grecs que la Grèce », résume l’agence de promotion de la Turquie.

Voir le pdf du plan de développement touristique 2023

Source Eco Nostrum



À lire aussi