jeudi 8 décembre 2022

SAISON DE LA TURQUIE EN FRANCE

La Turquie à Amiens : Le festival international du film d’Amiens rend hommage au cinéma turc

Publié le | par TN-pige | Nombre de visite : 419 |
La Turquie à Amiens : Le festival international du film d'Amiens rend hommage au cinéma turc

La Turquie à Amiens
Hommage à Türkan Soray
Rétrospective ! : Les Studios Yesilçam

Depuis 2002, le Festival international du film d’Amiens a initié un voyage et une exploration des grands studios du monde.
Après les studios Churubusco (Mexique), Babelsberg (Allemagne), Armenfilms (Arménie), Shaw Brothers (Hong-Kong),
Hammer Films (Angleterre), Nikkatsu (Japon) et Argentina Sono Film (Argentine), le huitième volet sera consacré à
Yesilçam, la rue la plus prolifique du cinéma en Turquie ! : entre 1960 et 1986, plus de quatre mille longs métrages y furent
produits. Cette rétrospective sera prolongée par un hommage à l’une des figures les plus importantes du cinéma turc,
Türkan Soray, actrice et réalisatrice.

Dossier réalisé avec le concours de la Saison de la Turquie en France.

Hommage à Türkan Soray

Türkan Soray est l’un des diamants du cinéma turc.! Star incontestable, beauté altière et voluptueuse, elle représente la
femme turque par excellence, à laquelle plusieurs générations se sont identifiées. Son Statut en Turquie est à ce point
important qu’elle a pu passer derrière la caméra et réaliser quelques films majeurs. Respectée et adulée, Türkan Soray est à
la fois la Sophia Loren et la Catherine Deneuve du cinéma turc.

Des fresques romanesques, aux films d’auteurs, en passant par des mélodrames flamboyants, la diva du cinéma turc, par
l’éclectisme et la richesse de son talent, est l’actrice qui a influencé le plus profondément et le plus durablement la culture
populaire dans son pays.

Le Festival international du film d’Amiens remettra à Türkan Soray une Licorne d’or pour l’ensemble de son oeuvre lors de
la cérémonie d’inauguration le vendredi 13 novembre à 20h00.
Pour accompagner le lancement du livre, Yesilçam ! : l’âge d’or du cinéma turc*, une rencontre aura lieu avec Türkan Soray au
multiplexe Gaumont le Dimanche 15 novembre à 18h00. Une entrevue où elle reviendra sur sa carrière, son travail
d’actrice, de réalisatrice, mais aussi sur l’histoire des studios Yesilçam.
* Livre édité par le Festival international du film d’Amiens avec la collaboration du grand critique turc Atilla Dorsay.

Les Studios Yesilçam

Dans le cadre de la saison de la Turquie en France, le huitième volet de nos rétrospectives dédiées aux grands studios du
monde sera consacré aux studios Yesilçam.

Comptant parmi les plus anciens studios turcs, Yesilçam a marqué la culture du pays, à travers des cinéastes importants et
de nombreuses icônes populaires. Le cinéma “Yesilçam“ est quasiment synonyme de “cinéma turc“, tant sa production fut
intense durant quelques décennies. Tous les genres et tous les styles se sont mêlés à Yesilçam qui, a son origine, n’était
qu’une petite rue dans un quartier d’Istanbul. Cette rétrospective traverse donc les différentes époques d’un cinéma à la fois
populaire et d’auteur.

A l’occasion de cette rétrospective le Festival publie Yesilçam ! : l’âge d’or du cinéma turc, un ouvrage collectif proposant une
brève histoire du cinéma turc, un entretien avec Türkan Soray, ainsi que des vues plus particulières sur les femmes qui l’ont
incarné ou encore le cinéma “bis“.

Hommage à Türkan Soray : les films
 Le Retour (Dönüs) de et avec Türkan Soray
 Ma bien-aimée à l’écharpe rouge (Selvi Boylum Al Yazmalin)
de Atif Yilmaz
 Hazal de Ali Özgentürk
 Ah, ces gâteaux turcs (Tavukgögsü Kazandibi) de Atif
Yilmaz
 Dix femmes (On Kadin) de Serif Gören

Les Studios Yesilçam : les films
 Ma bien-aimée publique (Vesikali Yarim) de Ömer Lüfti Akad
 Sur les terres fertiles (Bereketli Topraklar Üzerinde) de Erden Kiral
 Trois compagnons (Üç Arakadas) de Memduh Ün
 Seyyit Han de Yilmaz Guney
 Prénom Vasfiye (Adi Vasfiye) de Atif Yilmaz
 Mon Père, mon fils !(Babam Ve Oglum) de Cagan Irmak
 Les Derniers oiseaux (Son Kuslar) de Erdogan Tokatli
 Un été sans eau (Susuz Yaz) de Metin Erksan
 Frappez la putain (Vurun Kahpeye) de Ömer Lüfti Akad

Retrouvez toute la programmation sur www. www.filmfestamiens.org

Attaché de presse - Jean-Charles Canu
06 60 61 62 30 - jccanu@gmail.com



À lire aussi