EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > Europe > L’Allemagne annonce que l’UE révisera l’avertissement

L’Allemagne annonce que l’UE révisera l’avertissement aux voyageurs turcs à la mi-juillet


Ecrit par Hakan, 2020-07-04 16:31:23


Le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, a déclaré que l’Union européenne réexaminerait l’avertissement COVID-19 du bloc sur les voyages en Turquie à la mi-juillet, a annoncé l’agence de presse Anadolu .

S’exprimant lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue turc Mevlüt Çavuşoğlu à Berlin jeudi, Maas a déclaré que la Turquie avait fourni des informations détaillées sur ses mesures de confinement du COVID-19, qui seraient examinées par les autorités allemandes et européennes compétentes.

"Au cours des deux prochaines semaines, nous aurons des discussions au sein de l’UE et nous passerons en revue la liste des pays positifs", a-t-il déclaré, faisant référence aux pays classés par le bloc de 27 membres comme sûrs pour voyager.

"Mais je ne peux pas préjuger du résultat de notre évaluation", a déclaré Maas.

Çavuşoğlu a renouvelé son appel à l’Allemagne pour qu’elle reconsidère son avertissement de voyage en Turquie en raison des mesures prises par Ankara pour lutter contre le coronavirus.

« L’Allemagne doit revoir son avertissement de voyage à la Turquie sur la base d’évaluations objectives. Nos amis allemands veulent également passer des vacances ici », a déclaré Çavuşoğlu.

Dans l’état actuel des choses, les touristes allemands devraient s’auto-mettre en quarantaine pendant 14 jours à leur retour de Turquie.

Les opérateurs touristiques allemands ont également appelé Berlin à lever les avertissements de voyage sur les pays en dehors de l’UE, qui sont actuellement en vigueur jusqu’au 31 août.

Mardi, les membres de l’UE ont levé les restrictions de voyage sur 15 pays en dehors du bloc, dont le Canada, l’Algérie, la Tunisie, la Serbie, le Rwanda, la Corée du Sud et la Thaïlande.

La décision de l’UE a suscité des critiques d’Ankara, des responsables turcs déclarant que la Turquie aurait dû être incluse dans la liste.

Nur Özkan Erbay, chroniqueuse pour le journal Daily Sabah , a spéculé jeudi que la décision était « politique » plutôt que prise pour des raisons de santé, bien qu’elle n’ait produit aucun raisonnement clair pour étayer son argument.

Erbay a déclaré que si l’UE maintenait un avertissement aux voyageurs concernant la Turquie, « cela renforcerait l’opinion commune en Turquie selon laquelle Bruxelles utilise le tourisme et l’économie comme armes contre la Turquie. Pourtant, cette approche n’aidera personne, en particulier l’UE, pendant cette contraction économique mondiale. En fait, si l’administration de l’UE sous la direction allemande ne revoit pas cette décision du point de vue d’une politique gagnant-gagnant, cela pourrait être un jeu à somme nulle pour tous ».

La Turquie cherche à relancer son industrie touristique vitale, qui a gagné un record de 34,5 milliards de dollars l’an dernier, après avoir mis fin aux blocages dans tout le pays et repris partiellement les vols internationaux.

La Turquie est l’une des destinations de voyage les plus populaires pour les vacanciers allemands. Près de 5 millions de touristes allemands se sont rendus en Turquie l’année dernière, a déclaré Anadolu.

Mot-clé :
Économie Tourisme en Turquie
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank