jeudi 8 décembre 2022

L’administration d’Obama est appelé à reconnaître les crimes de guerre à Khodjaly

Publié le | Nombre de visite : 101 |
L'administration d'Obama est appelé à reconnaître les crimes de guerre à Khodjaly

La pétition appelant l’administration américaine de Barak Obama à reconnaître les crimes de guerre, commis à Khodjaly est placée le 26 janvier sur le site-web de la Maison Blanche.

« Le 26 février, les Azerbaïdjanais de l’Amérique et tous les amis du réseau des Azerbaïdjanais des États-Unis vont commémorer le 21e anniversaire du massacre de Khodjaly — l’un des événements les plus terribles des années 90. C’est le plus grand crime de guerre dans l’ex-Union soviétique dans la seconde moitié du XXe siècle », est déclaré dans la pétition, reporte 1 news.az.

Les auteurs du document constatent, que ce crime contre l’humanité avait été commis et reconnu par le président sortant de l’Arménie.

À ce jour, les résolutions et proclamations dédiées au massacre de Khojaly, ont été présentées par plusieurs pays et les États américains du Massachusetts, du Maine, du Texas et du New Jersey.

Nous vous écrivons du nom des azerbaïdjanais de l’Amérique et de nos amis partout dans le monde avec la demande de nous aider à la veille du 21e anniversaire de la tragédie, pour honorer la mémoire des victimes du massacre de Khodjaly et publier une proclamation appropriée », est souligné dans la pétition.

Haut-Karabagh

Le Haut-Karabagh est une région d’Azerbaïdjan occupée par l’armée arménienne depuis le début des années 1990. L’invasion arménienne s’est soldée par de violents massacres de civils azéris. Par la suite, l’Arménie a appliqué une politique de purification ethnique en déportant la totalité des survivants azéris de leurs terres.

Aujourd’hui, plus d’un million de réfugiés azerbaïdjanais vivent dans des conditions précaires en attendant de pouvoir éventuellement récupérer leur biens spoliés par l’Etat arménien.

Les terres et maison laissées à l’abandon ont été "offertes" par l’Etat arménien aux colons installés pour peupler les territoires occupés par l’Arménie.

A plusieurs reprise, les instances internationales ont condamné ce "génocide" et enjoint l’Arménie de libérer les territoires qu’elle occupe illégalement.

Les organisations nationalistes arméniennes nient les massacres et la déportation d’environ un million d’Azéris et profitent de leurs nombreuses officines implantées dans les pays d’Europe ou d’Amérique pour faire pression sur les instances nationales et internationales afin de bloquer la résolution du conflit.

A l’origine peuplé de 150 000 habitants entre Arménie et Azerbaïdjan, le Haut Karabakh ne comprend aujourd’hui plus que des colons arméniens. 30.000 d’Azerbaïdjanais ont été massacrés, deux millions d’entre eux ont été déportés du HK et des sept régions d’Azerbaïdjan attenantes, prises par les nationalistes arméniens.

Voir également :
 Imprescriptible, base documentaire sur le génocide du peuple azéri
 Nettoyage ethnique, liens sur les purifications ethniques des Azéris (1991-1994 et 1918-1920) par les Arméniens

Avec Gulustan.info



À lire aussi

Pelosi en Arménie

Pelosi en Arménie

19 septembre 2022