mardi 6 décembre 2022

Gastronomie à la Turque dans le Loir-Et-Cher

Publié le | par Sophie C. | Nombre de visite : 171 |

Les 27 et 28 octobre, les Journées gastronomiques de Sologne seront de retour. Au menu : la Turquie, de nouveaux concours et des saveurs d’ici et d’ailleurs.

Les 27 et 28 octobre, les Journées gastronomiques de Sologne seront de retour. Au menu : la Turquie, de nouveaux concours et des saveurs d’ici et d’ailleurs.

L’équipe des Journées gastronomiques de Sologne est à pied d’œuvre. Des mois qu’elle peaufine l’organisation. Malgré les défections de dernière minute ou les a priori sur le pays invité cette année !

Invités

Si Eric Briffard, chef des cuisines au Four Seasons hôtel George V est bien l’invité d’honneur, l’invité exceptionnel, lui, a changé. Le jeune et télégénique Ruben Sarfati ayant finalement décliné l’invitation, c’est un grand maître gastronomique turc, Yavuz Iskenderoglu, qui sera l’invité exceptionnel de cette édition 2012. Ce dernier, petit-fils du pape du doner kebab, est aujourd’hui à la tête d’une chaîne de restaurants.

Concours
Dix-huit concours professionnels sont programmés et quatre réservés aux amateurs. Parmi les nouveautés, le trophée Gérard Barsé. L’idée ? Réaliser une pièce artistique en sucre en 8 heures maximum. Six concurrents seront là le samedi, six autres le dimanche. L’épreuve se déroulera intégralement devant le public. Chez les amateurs, un concours est ouvert aux 13-18 ans. « On va essayer de travailler avec la Mission locale pour inciter les jeunes à se lancer dans ces métiers », explique Philippe Charbonnier, maître d’œuvre des Journées gastronomiques de Sologne.

Logistique

Elle est imposante. Entre les dizaines de bénévoles, les stands à imaginer mais aussi le pavillon turc, qui sera installé place de la Paix. Une cinquantaine de stands seront installés place De-Gaulle sous le pavillon régional.

L’arrivée d’une grande délégation turque – quelque cent personnes nous dit-on –, implique aussi une organisation.

Image

L’an dernier, l’édition consacrée au Maroc a ravi le public et s’est très bien passée.

Depuis l’annonce de l’édition 2012 avec la Turquie comme invitée, des a priori persistent à quelques semaines du rendez-vous. Pas simple à gérer ! L’association culturelle franco-turque est d’ailleurs impliquée dans l’organisation et l’accueil des nombreux artisans qui arriveront de Turquie.

Le programme détaillé vous sera détaillé ultérieurement.

Vanina Le Gall

Sources : La Nouvelle République

À lire aussi