Accueil | Nos rubriques | France

France : les recettes touristiques internationales reculent de 66% en 2020

mardi 2 mars 2021 | par Engin


France : les recettes touristiques internationales reculent de 66% en 2020

C’est la nouvelle estimation, récente, effectuée par Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat au Tourisme.

Source : https://www.lechotouristique.com/article/france-les-recettes-touristiques-internationales-ont-recule-de-66-en-2020

Les recettes du seul tourisme international ont chuté de 56%, à 25 milliards en 2020, avait évalué Atout France au mois de janvier. Mais pour Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat au Tourisme, leur recul a été sous-estimé. C’est ce qu’a déclaré le secrétaire d’Etat au Tourisme lors de la récente interview accordée aux rédactions de L’Echo touristique, DeplacementsPros et TOM.travel

« Les chiffres qui ont été donnés sont une première estimation réalisée par Atout France », explique-t-il. « Nous serons hélas au-delà de la perte de 55% de recettes internationales », initialement avancée. Pourquoi ? « Toutes les clientèles lointaines qui sont celles qui consomment le plus – les clientèles du sud-est asiatique et américaines – n’étaient pas au rendez-vous », poursuit Jean-Baptiste Lemoyne « Les pertes de recettes se chiffreront à hauteur des deux-tiers, quand les compteurs seront arrêtés de manière définitive. »

Vers une campagne européenne de promotion ?
Mais la France reste la première destination mondiale, tient à rassurer le secrétaire d’Etat au Tourisme. « La France a mieux résisté que ses voisins espagnol et italien », notamment grâce à la présence des clientèles européennes de proximité. Et ce, malgré la baisse des voyageurs britanniques. Sur l’ensemble de l’année 2020, l’Europe affiche pour sa part une baisse de 70% des arrivées internationales.

Malgré la concurrence entre les pays du Vieux continent, Jean-Baptiste Lemoyne croit aussi que les Vingt-sept peuvent coordonner leurs efforts. « Avec la crise, nous avons appris à travailler ensemble. » Même si « ce travail de coordination (européenne) est un combat de tous les jours », des projets communs sont en vue. « On est arrivés à se dire que cela pouvait avoir du sens de faire – le moment venu pour la reprise – des campagnes européennes de promotion sur les marchés lointains. » Comprenez des campagnes auprès de la clientèle chinoise, par exemple, dont les voyageurs visitent souvent quelques pays lors d’un même voyage.