dimanche 29 janvier 2023

Cruauté grecque inhumaine !

Publié le | par Engin | Nombre de visite 209
Cruauté grecque inhumaine !

Cruauté grecque inhumaine !

L’armée turque a sauvé ces immigrants

https://www.superhaber.tv/insanlik-disi-yunan-zulmu-o-gocmenleri-mehmetcik-kurtardi-video-433257

Un groupe de migrants en situation irrégulière, dont des enfants, bloqués du côté grec de l’Evros ont été soumis à la torture alors qu’ils tentaient de passer de la Turquie à la Grèce et ont été secourus par des soldats turcs.

Les forces de sécurité grecques continuent de persécuter les migrants en situation irrégulière sans discrimination entre les femmes et les enfants.
La Turquie a tendu une main secourable aux migrants en situation irrégulière qui, après avoir été fouillés par les gardes-frontières grecs, ont été battus et repoussés à moitié nus avec leur argent, leurs objets de valeur, leurs téléphones et leurs vêtements confisqués.

Les soldats turcs ont secouru 40 migrants en situation irrégulière, dont des enfants, que leur vêtements ont été enlevés, brutalement battus et laissés nus dans la rivière. Les migrants, qui ont été pris en charge par la Turquie, ont été orientés vers la Direction provinciale de la gestion des migrations d’Edirne après leur traitement.

« ILS ONT PRIS NOTRE ARGENT ET NOS VÊTEMENTS »
Des migrants renvoyés en Turquie après avoir été battus à mort par les forces de sécurité grecques ont décrit leurs expériences. Abdulsamed Gamda, un ressortissant marocain de 21 ans qui a déclaré avoir traversé la frontière à l’aide d’un bateau, a déclaré que lorsqu’ils ont été capturés par des soldats grecs, ils ont été torturés avec des bâtons en les déposant sur le sol et en prenant leur argent, leurs objets de valeur et leurs vêtements.

« LES SOLDATS TURCS ONT ALLUMÉ DES FEUX POUR NOUS RÉCHAUFFER »
Déclarant que 4 soldats grecs les ont d’abord emmenés dans les véhicules, puis 5 autres soldats sont venus, Gamda a déclaré : « Ils nous ont mis dans des véhicules et nous ont emmenés au camp, où nous sommes restés pendant 24 heures.
Nous sommes restés dans le camp avec seulement des sous-vêtements. Ils nous ont tout pris. Ensuite, ils nous ont mis dans des véhicules et nous ont amenés dans une zone proche de la frontière turque.
Après nous avoir mis dans un bateau, ils nous ont menacés avec des armes et nous ont laissés au milieu de l’eau. Nous avons essayé de nous en sortir par nos propres moyens, c’était très difficile. Les soldat turc nous ont vus, ont allumé un feu pour nous réchauffer et nous ont donné des vêtements. »

À lire aussi

Cruauté grecque inhumaine !

Cruauté grecque inhumaine !

19 décembre 2022