EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > International > Crise économique et Covid en Turquie, l’Aïd au (...)

Crise économique et Covid en Turquie, l’Aïd au rythme des baignades dans le Bosphore


Ecrit par Hakan, 2020-08-03 17:21:30


À Istanbul, comme dans tout le monde musulman, on célèbre la fête de l’Aïd. En Turquie, 4 jours sont fériés et la plupart des citadins en profitent pour quitter la ville. Mais cette année, coronavirus et crise économique sont passés par là et beaucoup sont restés sur place et se rabattent sur les rochers qui bordent le Bosphore et plongent dans des eaux.

Le thermomètre indique plus de trente degrés. Et alors qu’Istanbul est désertée, vacances de l’Aïd oblige, ceux qui sont restés se rafraîchissent comme il peuvent. Difficile de résister à l’envie de piquer une tête.

À Üsküdar, sur la rive asiatique du Bosphore, ils sont des centaines à se mettre en maillot et à plonger. Mesut vient ici depuis dix ans, et la vue n’est pas pour lui déplaire. « La mer est très belle, on profite de la beauté du Bosphore, en face on voit le palais de Topkapi, Sainte-Sophie, la tour de Galata... C’est le plus bel endroit du monde  », se réjouit-il.

Mais si cet habitué vient souvent se baigner, cette année, ça sera son seul loisir : avec une livre turque qui avoisine les 8,30 euros contre 6 il y a encore trois mois, il n’a pas les moyens de partir en vacances. « La pandémie a eu des conséquences négatives pour nous ainsi que pour l’économie, on s’est beaucoup privés. Alors on préfère rester ici  », ajoute-t-il.

Source avec RFI

Mot-clé :
Coronavirus Tourisme en Turquie
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank