4 mars 2024
100e anniverssaire de la république de Turquie

Source ; Kibris Gazetesi


Regard sur

Attaques racistes dans le Sud, fédération et pays garants

Publié le | par Engin | Nombre de visite 368
Attaques racistes dans le Sud, fédération et pays garants

Au sud, à Baf, Limassol et dans d’autres localités, des attaques racistes contre les étrangers perdurent depuis des jours.

J’ai regardé les vidéos de ces attaques, qui ont attiré leur cruauté, et cela m’a glacé le sang... Des personnes innocentes et sans culpabilité sont battues à coups de barres de fer, de bâtons en bois et de chaînes simplement parce qu’elles ne sont pas d’origine gréco-chypriote. Leurs lieux de travail, leurs maisons, leurs véhicules et leurs camps sont incendiés en lançant des cocktails Molotov... Le fait que ces attaques ont commencé après une tentative d’incendie au cocktail Molotov dans la mosquée Cedit de Limassol la semaine dernière prouve qu’elles sont organisées.

La situation n’est pas différente en Grèce continentale. La Grèce, qui prétend protéger les frontières de l’UE, a préférentiellement noyé des milliers de migrants en mer Égée jusqu’à aujourd’hui et continue de le faire.

Ceux qui parviennent d’une manière ou d’une autre à entrer en Grèce sont traités comme des animaux, affamés et laissés dans la misère, battus, dépouillés de leur argent, de leurs montres, de leurs objets de valeur et de leurs vêtements, puis jetés nus à la frontière turque... Leur dernière prouesse est de mettre le feu aux forêts de la Thrace occidentale, y compris les villages turcs... Les incendies ont été provoqués et personne n’est venu les éteindre depuis des semaines.

Ils ont planifié la destruction des villages turcs et le déplacement des Turcs sans-abri vers la Turquie... Maintenant, avec les attaques racistes contre les étrangers dans le sud, la situation est devenue le parfait exemple de "regarder sa mère, puis sa fille"... Ce n’est pas un cas isolé.

Pour éviter d’être exposés, les fédéralistes chez nous qui ne peuvent pas défendre ces racistes tentent de présenter les attaques comme des "incidents isolés" commis par quelques racistes irresponsables.

Cependant, ni les agresseurs ne sont quelques personnes irresponsables, ni les attaques ne sont insignifiantes ou isolées.

Au contraire, elles sont organisées, planifiées et commanditées par l’État, avec la police, l’armée, le parquet, la justice et l’administration de l’État chypriote grec, ainsi que la population qui concerne ces attaques racistes.

En effet, les organisateurs des attaques, que ce soit celle contre la mosquée ou les dizaines d’attaques passées, ou les attaques organisées et coordonnées de la dernière semaine, n’ont pas été arrêtés.

Cela prouve que les attaques sont soutenues par l’État chypriote grec profond et que les agresseurs racistes sont protégés par l’État chypriote grec, membre de l’UE.

ELAM en tête Parmi les instigateurs se trouve le parti politique paramilitaire raciste anti-turc appelé ELAM, qui se considère comme la continuité de l’organisation EOKA.

Ce parti raciste et anti-turc, qui est en faveur de la fédération, compte aujourd’hui trois députés au Parlement et des milliers de militants vêtus de tee-shirts noirs. On estime que son taux de vote se situe entre 11 et 13 %, ce qui signifie qu’il compte entre 80 000 et 100 000 membres et sympathisants. Ces militants sont formés dans des camps d’entraînement dans les montagnes de Troodos. Ils organisent des manifestations avec des pierres et des bâtons aux frontières le 20 juillet et le 15 novembre de chaque année, attaquant les Turcs qu’ils se trouvent sur leur chemin.

De plus, dans le sud, des organisations telles que le club de sport APOEL avec des dizaines de milliers de partisans, le syndicat des travailleurs SEK, les syndicats des enseignants OELMEK, OLTEK, POED, les associations soutenues par l’Église et des dizaines d’autres associations de jeunes financées par l’Église rivalisent les unes avec les autres dans le racisme et l’hostilité envers les Turcs et les étrangers.

Le racisme et l’hostilité envers les Turcs et les étrangers sont une maladie qui prédomine dans la population chypriote grecque du sud. La raison en est le système éducatif chypriote grec sous l’influence de l’Église. C’est l’Église qui détermine les programmes scolaires et les manuels scolaires, comme l’a déclaré le ministre de l’Éducation. Attaques contre les Turcs

Jetez un œil à la liste des attaques d’ELAM :

  • Le 11 novembre 2010 : Sertunç Akdoğu, un jeune musicien qui participait à un événement intercommunautaire appelé Rainbow à Larnaca, a été victime d’une tentative de lynchage par des centaines de partisans d’ELAM et a été poignardé à la poitrine, échappant de juste à la mort.
  • Le 26 mars 2014 : L’ancien président chypriote-turc Talat, qui se rendait à Limassol pour une conférence, a été attaqué par 150 partisans de l’ELAM, victimes d’une tentative de lynchage et d’incendie.
  • Le 15 novembre 2015 : À l’occasion du 32ᵉ anniversaire de la République turque de Chypre du Nord, des attaques à coups de pierres ont été lancées contre des véhicules turcs, et une tentative de lynchage a été commise. Deux Turcs ont été gravement blessés.
  • Le 7 juin 2016 : Les vitres d’un véhicule turc ont été brisées et le véhicule a été endommagé.
  • Le 24 juin 2016 : À Ayia Napa, cinq Turcs ont été attaqués avec des bâtons

Lire également
Attaques racistes dans le Sud, fédération et pays garants

Attaques racistes dans le Sud, fédération et (...)

8 septembre 2023

La réponse de l'ONU à la route du Pyla constitue un double standard

La réponse de l’ONU à la route du Pyla (...)

6 septembre 2023

Le président Ersin Tatar a publié un message

Le président Ersin Tatar a publié un message

30 septembre 2023

Nous n'aurions jamais dû laisser Chypre rejoindre l'UE

Nous n’aurions jamais dû laisser Chypre (...)

7 septembre 2023

Une députée australienne suspendu

Une députée australienne suspendu

26 août 2023

Réaction de l'Azerbaïdjan à l'Arménie

Réaction de l’Azerbaïdjan à l’Arménie

14 août 2023

"Un camionneur turc attaqué de manière violente au Liban ! Des Arméniens ont battu le chauffeur et détruit le véhicule"

"Un camionneur turc attaqué de manière (...)

1er septembre 2023

À Erevan, une synagogue a été incendiée

À Erevan, une synagogue a été incendiée

16 novembre 2023