EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > Actualité > 7 minutes de discours, que de blâmes envers (...)

7 minutes de discours, que de blâmes envers l’Azerbaïdjan !


Ecrit par Pakize, 2020-10-02 15:48:10


7 minutes de discours, que de blâmes envers l’Azerbaïdjan, ses actions et ses soutiens...

"pas de justification", pas de justification à ce combat ? au combat des Azerbaïdjanais ? ah non, à la présumée attaque de l’Azerbaïdjan dont vous êtes si certain quand personne n’avoue pouvoir l’être ; mais pas une seule mention du fait que le Haut-Karabakh est internationalement reconnu (donc par la France et l’Arménie, oui, oui) comme étant territoire azerbaïdjanais et illégalement occupé ; que l’ONU a voté 4 résolutions (822, 853, 874 et 884) demandant la restitution des terres azerbaïdjanaises ou que l’Arménie bafoue le droit international.

Mr. le Président, votre discours ne fait qu’envenimer la situation et induire en erreur votre auditoire, que vous savez large ; peut-être est-il plus motivé par de l’électoralisme que par de l’intégrité ? De quel droit intervenez-vous pour vous exprimer sur la question du Haut-Karabakh seulement pour transformer un conflit territorial et laïque en un conflit religieux ? De quel droit clamez vous être sûr que des djihadistes se battent dans l’armée azerbaïdjanaise ? D’où tenez-vous ces informations ? Quelle tristesse de vous voir tenir la même position que l’extrême-droite française que vous prétendez pourtant combattre, de vulgariser le conflit au point d’en faire un entre des turco-musulmans contre des arméno-chrétiens. Si vous voulez teinter de terrorisme ce conflit, dans ce cas ouvrons une brèche vers des noms comme le PKK et ASALA, qui eux combattraient dans le camp arménien...?

Vous blâmez les pays qui pousseraient l’Azerbaïdjan à aller au delà du raisonnable ? Définissons l’irraisonnable. Est-ce de soutenir la récupération légitime par un État de ses propres terres occupées depuis 30 ans ? Ou est-ce d’avoir laissé un État occuper 15 à 20% des terres de son voisin pendant 30 ans ? Et d’oser se poser, en plus, en modérateur de ce conflit en toute impunité ?

La France, membre de l’ONU mais aussi co-présidente du groupe de Minsk se tait depuis 30 ans face à l’irrespect du droit international quand il est question de l’Arménie. Pire, elle se tait face à l’irrespect du droit français quand il est question de l’Arménie. Certains maires de communes françaises ont conclu dans l’illégalité la plus totale et ont été condamnés pour ce faire, des chartes d’amitié avec des villes d’une république auto-proclamée dont le drapeau est pourtant toujours érigé sur les frontons de mairies françaises.

Quitte à être indifférent, ou pire, biaisé, renoncez à présider hypocritement un groupe qui est supposé oeuvrer à une solution impartiale et juste de ce conflit, des vies sont en jeu.

Les Azerbaïdjanais (dont les 800.000 Azerbaïdjanais qui ont été expulsés de leurs terres et qui attendent de rentrer chez eux, dont les familles des Azerbaïdjanais massacrés à Khodjaly) ont placé pendant 30 ans, par francophilie notamment, leur confiance et leurs espoirs dans la patrie des droits de l’homme, en vain.

Je suis doublement attristée, en tant que Française et qu’Azerbaïdjanaise. Triste de voir l’hypocrisie et la mauvaise foi de mes élus français. D’autant plus triste de voir qu’elles sont dirigées à l’égard de l’Azerbaïdjan, patrie de la laïcité, du multiculturalisme, du pluriethnisme, du plurilinguisme et du pluriconfessionnel.

Une pensée pour les journalistes blessés et leurs proches, de même que pour tous les soldats et civils tombés et leurs proches.

Adela Naibova

Mot-clé :
Haut-Karabagh Massacres Khojaly Terrorisme arménien
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank