Turquie : 2,05 milliards de dollars pour la privatisation de (...) - Turquie News
jeudi 18 août 2022

Turquie : 2,05 milliards de dollars pour la privatisation de Petkim

Publié le | par Laurent | Nombre de visite : 173 |

La vague des privatisations sans fin en Turquie à frapper la plus grande entreprise pétro-chimique du pays. La vente en bloc des 51% de Petkim Petrokimya Holding A.Ş à été remporté par le groupe TransCentral Asia Petrochemical pour un montant de 2.050 milliards de dollars.

La privatisation par vente aux enchères de Petkim s’est déroulée aujourd’hui. Les entreprises qui y ont participées étaient Carmel-Limak Ortak Girişim Grubu (OGG), Trans Central Asia Petrochemical OGG, Zorlu Holding A.Ş., Hokan Chemicals OGG, Çalık-IOCL OGG, Naksan- Torunlar- Toray- Kiler OGG, Fırat Plastik A.Ş. ve Socar & Turcas- Injaz OGG. Elle a été orchestrée par le responsable adjoint des privatisations Osman Ilter. Suite a des retrais successives, c’est le groupe TransCentral Asia Petrochemical qui a remporté les 51% de Petkim pour la somme de 2,050 milliards de dollars.

Le syndicat Petrol Is va demander l’annulation.

Le directeur général du syndicat Pétrol Is Mustafa Öztaşkın a annoncé qu’ils allaient demander l’annulation de cette tentative de privatisation. Il a affirmé que les 2,050 milliards de dollars proposés par le groupe Russe et Kazakh valorisait Petkim à 4 milliard 19 million 607 milles dollars, alors que l’entreprise est estimé à 5-6 milliards de dollars. Un deuxième point inquiétant, d’après lui, était le manque d’information sur le groupe TransCentral Asia Petrochemica. Il a rajouté :« Est-ce que ce groupe est financièrement plus important que Petkim ? Cette entreprise veut avec l’acquisition produire de la pétrochimie, ou tout simplement comme ils l’ont annoncé « profiter des ports » de Petkim ? Ils vont utiliser cet endroit comme centre de production ou comme centre de stockage ? Cette vente aux enchères donne l’image d’une Turquie délaissée »

75% de Petkim appartient désormais aux étrangers.

Öztaşkın a rappelé que 34% de l’entreprise était cotée dans la bourse d’Istanbul, et que ainsi 24% était déjà entre les mains des étrangers. Avec la vente en bloc des 51% aujourd’hui, 75% de Petkim appartenait désormais aux étrangers.



À lire aussi