lundi 30 janvier 2023

Tourisme en Turquie : la ville de Konya

Publié le | par Engin | Nombre de visite 164
Tourisme en Turquie : la ville de Konya

Konya est une ville située dans la région d’Anatolie centrale… C’est un lieu important sur le plan historique et culturel

La ville qui est associée au grand penseur du monde turc et musulman, Mevlana, a un passé très riche. Elle est peuplée depuis 9.000 ans avant J.-C, selon les estimations.

Situé à proximité du centre-ville, Catalhoyuk est le lieu d’habitation du Néolithique le plus ancien et le plus développé découvert jusqu’à ce jour. La culture culinaire, l’agriculture, l’utilisation du feu, la vie sédentaire et la mise en place d’une défense commune contre les animaux sauvages ont débuté pour la première fois à Catalhoyuk.

Avant Jésus-Christ, les Hittites, les Phrygiens, les Lydiens, les Perses puis les Macédoniens ont régné sur Konya. Par la suite, l’Empire de Rome et les Arabes y ont régné. Après l’arrivée des Turcs en Anatolie, Konya a été incluse dans le territoire seldjoukide puis ottoman.

Konya abrite actuellement de nombreuses œuvres d’art construites à partir des différentes techniques des civilisations passées. Il est possible de tomber sur les ruines d’un édifice sacré datant de 3.500 ans avant J.-C. Par ailleurs, le plus ancien site chrétien et les plus anciennes églises d’Anatolie sont situés dans cette région.

Capitale de l’empire Seldjoukide, Konya était aussi un lieu d’hébergement et de commerce important situé sur la route de la Soie. Les célèbres érudits de l’islam ont été formés et se sont installés dans cette ville qui abrite des centaines d’œuvres de la civilisation islamique.

Konya abrite les tombeaux des dirigeants de l’empire Seldjoukide d’Anatolie, des sultans, des vizirs et d’autres personnalités historiques, ainsi que les œuvres de fondation, mosquées et médersas.

L’un des plus grands poètes, érudits, théologiens et soufis du 13ème siècle, Djalal ad-Din Rumi (Mevlana) a vécu à Konya où se trouve son tombeau.

Plusieurs siècles se sont écoulés depuis la mort de Mevlana, mais sa philosophie est commémorée à travers le monde et ses ouvrages parviennent toujours aux lecteurs dans plusieurs langues. Le tombeau et musée de Mevlana revêt dans ce sens beaucoup d’importance. Le musée englobe également la loge des derviches. On peut y découvrir les lieux de résidence des derviches, la salle des derviches tourneurs, le bassin Şeb-i Arus et la salle de prière. Les ouvrages de Mevlana et concernant l’ordre mevlevi, les livres manuscrits, panneaux et instruments de musique sont exposés dans le musée.

Le tramway de la ville de Konya

Il y a aussi une bibliothèque spécialisée dans le musée de Mevlana. On y découvre plus de 4.000 ouvrages manuscrits sur la période englobant les Seldjoukides, Karamanides et l’empire Ottoman. La totalité de ces ouvrages est convertie en numérique et présentée à l’utilisation des chercheurs.

Konya est la ville des mosquées, des khans et des médersas… La mosquée construite au nom de l’érudit musulman Chams de Tabriz qui a engendré de grands changements dans le monde intérieur de Mevlana, la mosquée Iplikçi, la mosquée Serafettin, la mosquée Seyh Sadreddin Konevi, la mosquée Aladdin et la mosquée Aziziye sont les plus importantes. Elles ont chacune leurs particularités.

La médersa de Karatay, la médersa Ince Minare, la médersa Sircali, le khan Obruk, le khan Zazadin, le khan Pamukçu, le complexe social Sahibata et le complexe social Mehmet Pasa sont que quelques édifices historiques qui vous feront traverser les siècles.

Konya renferme le plus grand jardin de papillons tropicaux d’Europe. Le milieu naturel de près de 8000 mètres carrés, abrite des dizaines d’espèces de papillons et de végétaux tropicaux.

Sille, à Konya, est un lieu important du christianisme primitif. C’est ici que l’on retrouve les premières églises d’Anatolie, notamment celle d’Aya-Elena construite vers l’an 300 de notre ère.

Konya accueille chaque année plus de 3 millions de touristes turcs et étrangers.

Si vous vous rendez à Konya, n’oubliez pas de regarder une danse des derviches tourneurs au centre culturel Mevlana, de visiter la colline Alaaddin et de déguster les plats locaux comme etli ekmek (pizza turque propre à Konya), la soupe d’okra et le kebab au four.

À lire aussi

Le café turc

Le café turc

31 juillet 2022