RTCN : La Turquie compte finaliser en 2009 un projet de conduite d’eau en (...) - Turquie News
lundi 15 août 2022

RTCN : La Turquie compte finaliser en 2009 un projet de conduite d’eau en Chypre-nord

Publié le | par TN-pige | Nombre de visite : 683 |
RTCN : La Turquie compte finaliser en 2009 un projet de conduite d'eau en Chypre-nord

La Turquie compte achever d’ici l’été 2009 une conduite sous-marine pour ravitailler en eau potable la République turque de Chypre du nord (RTCN), a rapporté mardi l’agence de presse Anatolie, citant les autorités turques. La Turquie aidera ainsi la RTCN à lutter contre la sécheresse qui la touche à cause de l’isolement et des embargo qu’elle subit sous les pressions de l’administration grecque de la partie sud de l’île et de la Grèce.

Le projet doit être achevé avant le 14 juin 2009 et acheminera 75 millions de m3 d’eau douce par an jusqu’à la RTCN, précise l’agence citant des sources à la Direction générale des travaux hydrauliques turque (DSI), chargée du projet.

Le projet d’aqueduc a été initialement lancé en 2000 après l’aggravation des pénuries d’eau à Chypre. Il consiste en la construction d’un pipeline en polyéthylène entre la Turquie et la partie nord de Chypre d’une longueur d’environ 110 km, dont près de 80 immergés.

Les besoins en eau potable de Chypre-nord sont en partie couverts par la Turquie grâce à des tankers ou au moyen d’énormes ballons en fibres et plastique qui traversent la Méditerranée.

Chypre est divisée depuis 1974, date de l’intervention de l’armée turque dans le nord de l’île en réponse à un coup d’Etat d’ultranationalistes chypriotes grecs, soutenus par la dictature des Colonels à Athènes, visant à rattacher de force l’île à la Grèce. Ce putsch avait également pour objectif la destruction de la minorité turque.

L’intervention militaire turque qui visait à protéger la population turque s’est soldée par la division de l’île en deux entitée politiques, une administration grecque au sud et la République Turque de Chypre du Nord (RTCN).

Des pourparlers sont en cours à l’ONU pour tenter de réunifier l’île, mais le referendum qui s’est tenu en 2005 sous l’égide des Nations Unies a été rejeté par la partie grecque alors qu’il a été massivement approuvé par les Turcs.

Sous la pression de l’administration chypriote grecque et du gouvernement d’Athènes, la RTCN subit un embargo agressif et se trouve politiquement et économiquement isolée sur la scène internationale.

Devant le soutien massif de la population chypriote turque au referendum pour la réunification, l’Union Européenne s’est engagée à mettre un terme à l’isolement de la RTCN, mais elle se heurte depuis au blocage systématique des Chypriotes grecs.



À lire aussi