Otan : la Suède et la Finlande réaffirment leur engagement à combattre le (...) - Turquie News
lundi 26 septembre 2022

Otan : la Suède et la Finlande réaffirment leur engagement à combattre le terrorisme

Publié le | par Engin | Nombre de visite : 118 |
Otan : la Suède et la Finlande réaffirment leur engagement à combattre le terrorisme

Otan : la Suède et la Finlande réaffirment leur engagement à combattre le terrorisme

Avec Le Figaro

« La Finlande et la Suède ont réitéré leur engagement à faire preuve d’une solidarité et d’une coopération totales avec la Turquie », a déclaré le porte-parole turc.

La Suède et la Finlande ont réaffirmé vendredi 26 août leur engagement à combattre le terrorisme, a indiqué la présidence turque à l’issue d’une rencontre en Finlande entre des représentants turcs, suédois et finlandais à propos de l’adhésion à l’Otan des deux pays nordiques, bloquée pour l’heure par Ankara.

« La Finlande et la Suède ont réitéré leur engagement, consigné dans le mémorandum trilatéral [signé fin juin, NDLR], à faire preuve d’une solidarité et d’une coopération totales avec la Turquie dans la lutte contre toutes les formes et manifestations de terrorisme », indique le communiqué publié par le bureau du porte-parole de la présidence turque.

« Demandes d’extraditions »
Depuis mi-mai, la Turquie, membre de l’Alliance atlantique, bloque ce processus, accusant les deux pays de protéger des combattants kurdes du Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK, organisation terroriste) et des Unités de protection du peuple (YPG une branche terroriste du PKK en Syrie), considérés comme terroristes par Ankara, USA et UE. Fin juin, les ministres turc, suédois et finlandais des Affaires étrangères avaient toutefois signé un mémorandum ouvrant l’accès des deux nations nordiques à l’Otan. La Turquie avait dès le lendemain formulé aux deux pays des demandes d’extradition pour 33 personnes, la plupart considérées comme terroristes par Ankara, avant que le président turc Recep Tayyip Erdogan n’évoque dans la foulée une « promesse faite par la Suède » concernant l’extradition de « 73 terroristes ».

Le mémorandum signé fin juin indique seulement que « la Finlande et la Suède répondront aux demandes d’extraditions » formulées par Ankara, sans mention d’aucun chiffre. « Il a été convenu d’intensifier la coopération au niveau technique entre les institutions concernées afin de réaliser des progrès », a affirmé vendredi la présidence turque. La semaine dernière, Ankara avait exprimé son impatience, exhortant la Suède à extrader des « terroristes ». « S’ils pensent pouvoir faire croire à la Turquie qu’ils ont tenu leurs promesses en extradant des criminels de droit commun, ils se trompent », a déclaré le ministre turc de la Justice Bekir Bozdag, après l’annonce d’une première extradition.

Une nouvelle rencontre tripartite doit se tenir « à l’automne », a indiqué le ministère finlandais des Affaires étrangères à l’issue de la première réunion tenue vendredi à Helsinki. Une vingtaine d’États membres de l’Otan - sur trente - ont ratifié la demande d’adhésion des deux pays nordiques. Stockholm et Helsinki ont renoncé à leur traditionnelle politique de neutralité en annonçant leur souhait de rejoindre l’Otan après l’invasion de l’Ukraine par la Russie fin février.



À lire aussi