22 mai 2024

30 visites en ce moment

100e anniverssaire de la république de Turquie

Selon les médias, la Turquie souhaite prendre des mesures contre les importations de voitures électriques en provenance de Chine et promulgue de nouvelles règles, comme le nombre minimum de succursales autorisées dans le pays. Seuls les constructeurs répondant aux nouveaux critères seront autorisés à continuer à importer des voitures électriques en Turquie. Une tâche presque impossible.

Source : bnnbloomberg.ca


Actualité

La Turquie renforce ses réglementations sur les importations de voitures électriques en provenance de Chine

Publié le | par Hakan | Nombre de visite 190
La Turquie renforce ses réglementations sur les importations de voitures électriques en provenance de Chine

Selon l’agence de presse Bloomberg, les entreprises doivent exploiter au moins 140 succursales autorisées et un centre d’appels répartis de manière égale à travers le pays afin de pouvoir importer des voitures électriques. Les importateurs de l’UE et des pays ayant conclu des accords de libre-échange avec la Turquie sont exemptés de cette exigence.

De plus, les importateurs n’ont que jusqu’à la fin de cette année pour se conformer à la réglementation. "Ces règles sont si strictes qu’aucune marque ne s’y conforme à l’heure actuelle", a déclaré Erol Sahin, directeur général du cabinet de conseil automobile EBS, à Bloomberg. D’autant plus que les constructeurs doivent exploiter eux-mêmes ces succursales. Selon un décret publié par le ministère turc du Commerce, les accords de distribution avec des groupes de revendeurs ne comptent pas.

La Turquie est le sixième plus grand marché automobile d’Europe et un marché important pour les constructeurs chinois. Plus tôt cette année, la Turquie a imposé des droits de douane supplémentaires de 40 % sur les importations de véhicules électriques en provenance de Chine, portant le tarif total à 50 %. Et pourtant, selon Bloomberg, au cours des dix premiers mois de 2023, ils ont vendu un total de 184 millions de dollars de véhicules électriques en Turquie – ce qui est déjà deux fois plus que sur l’ensemble de l’année 2022.

Il va de soi que le décret vise principalement à empêcher l’importation de voitures électriques chinoises et à empêcher une concurrence bon marché pour le constructeur turc de voitures électriques Togg. Cette dernière a récemment annoncé la production en série de son deuxième modèle, une berline 100% électrique, pour 2025. Trois autres modèles devraient suivre. Le premier modèle de Togg, le SUV T10X, est déjà livré sur le marché intérieur depuis avril 2023.


Lire également
Les Philippines reçoivent deux hélicoptères T129 ATAK de Turquie

Les Philippines reçoivent deux hélicoptères (…)

20 mai 2024

La Turquie dévoile un plan d'austérité pour lutter contre l'inflation

La Turquie dévoile un plan d’austérité pour (…)

20 mai 2024

France : Mort cérébrale d'un jeune d'origine turque blessé lors d'un incident impliquant un véhicule de police

France : Mort cérébrale d’un jeune d’origine (…)

9 septembre 2023

La start-up Getir quitte les États-Unis et l'Europe, se recentrera sur la Turquie

La start-up Getir quitte les États-Unis et (…)

3 mai 2024