L’UE déclare que les négociations d’adhésion de la Turquie restent (...) - Turquie News
samedi 1er octobre 2022

L’UE déclare que les négociations d’adhésion de la Turquie restent gelées

Publié le | par Hakan | Nombre de visite : 1147 |
L'UE déclare que les négociations d'adhésion de la Turquie restent gelées

Aucun nouveau chapitre ne sera ouvert et aucun chapitre actuel ne sera fermé dans les négociations d’adhésion de l’Union européenne avec la Turquie, a décidé le Conseil de l’Union européenne lors de sa réunion de son secrétariat général mardi.

Dans le document final , le Conseil a déclaré :

« La politique étrangère de la Turquie se heurte de plus en plus aux priorités de l’UE dans le cadre de la politique étrangère et de sécurité commune, notamment en ce qui concerne la Libye et l’opération IRINI. Conformément à l’intérêt commun de l’UE et de la Turquie pour la paix et la stabilité régionales, le Conseil attend de la Turquie et de tous les acteurs qu’ils contribuent positivement à la résolution des crises régionales. »

Le Conseil a félicité la Turquie d’avoir accueilli quatre millions de réfugiés tout en exprimant sa « grave préoccupation » et sa profonde inquiétude face au « recul dans les domaines de la démocratie, de l’État de droit et des droits fondamentaux ».

Il a également « salué la désescalade en Méditerranée orientale », tout en exprimant l’espoir que la Turquie « s’engage sans équivoque à des relations de bon voisinage, à des accords internationaux et à un règlement pacifique des différends ».

« La Turquie doit mettre fin à toutes les menaces et actions qui nuisent aux relations de bon voisinage, normaliser ses relations avec la République de Chypre et respecter la souveraineté de tous les États membres de l’UE sur leur mer territoriale et leur espace aérien ainsi que tous leurs droits souverains », a déclaré le Conseil, pointant vers une fédération bicommunautaire, bizonale avec égalité politique pour la solution dans l’île méditerranéenne.

Le conseil a également "condamné les actions unilatérales de la Turquie" dans la réouverture partielle de la ville fantôme chypriote de Varosha pour un règlement. En novembre, la Grèce avait demandé à l’UE des éclaircissements sur sa ligne rouge en la matière.



À lire aussi