Istanbul : 20 000 personnes ont commémoré les massacres de civils (...) - Turquie News
jeudi 18 août 2022

Istanbul : 20 000 personnes ont commémoré les massacres de civils Azerbaïdjanais par l’armée arménienne

Publié le | par TN-pige | Nombre de visite : 129 |

Environ 20.000 personnes ont manifesté dimanche dans le centre d’Istanbul à la mémoire des morts azerbaïdjanais durant l’invasion du Nagorny-Karabakh par l’armée arménienne.

La foule est venue à l’appel d’associations envahir la Place Taksim, dans le centre d’Istanbul, aux cris de “Stop à l’agression arménienne“.

La manifestation était organisée à l’occasion du 20e anniversaire d’un des épisodes de l’invasion dans les années 1990 du Nagorny-Karabakh par les troupes arméniennes.

La police a estimé la foule à 20.000 personnes.

613 personnes sont mortes lors de l’attaque en 1992 par les troupes arméniennes du village de Khojaly au Karabakh que les témoins ont décrit comme un “génocide“, une dénomination niée par Erevan (capitale de l’Arménie).

“Nous sommes venus à cause des atrocités qui ont eu lieu à Khojaly, à cause du génocide dont les Arméniens sont coupables. Nous voulons le faire entendre au monde entier“, a déclaré Sultan Okumus, un des manifestants.

Haut-Karabagh

Le Haut-Karabagh est une région d’Azerbaïdjan occupée par l’armée arménienne depuis le début des années 1990. L’invasion arménienne s’est soldée par de violents massacres de civils azéris. Par la suite, l’Arménie a appliqué une politique de purification ethnique en déportant la totalité des survivants azéris de leurs terres.

Aujourd’hui, plus d’un million de réfugiés azerbaïdjanais vivent dans des conditions précaires en attendant de pouvoir éventuellement récupérer leur biens spoliés par l’Etat arménien.

Les terres et maison laissées à l’abandon ont été "offertes" par l’Etat arménien aux colons installés pour peupler les territoires occupés par l’Arménie.

A plusieurs reprise, les instances internationales ont condamné ce "génocide" et enjoint l’Arménie de libérer les territoires qu’elle occupe illégalement.

Les organisations nationalistes arméniennes nient les massacres et la déportation d’environ un million d’Azéris et profitent de leurs nombreuses officines implantées dans les pays d’Europe ou d’Amérique pour faire pression sur les instances nationales et internationales afin de bloquer la résolution du conflit.

A l’origine peuplé de 150 000 habitants entre Arménie et Azerbaïdjan, le Haut Karabakh ne comprend aujourd’hui plus que des colons arméniens. 30.000 d’Azerbaïdjanais ont été massacrés, deux millions d’entre eux ont été déportés du HK et des sept régions d’Azerbaïdjan attenantes, prises par les nationalistes arméniens.

Voir également :
 Imprescriptible, base documentaire sur le génocide du peuple azéri
 Nettoyage ethnique, liens sur les purifications ethniques des Azéris (1991-1994 et 1918-1920) par les Arméniens



À lire aussi