GP de Turquie : Vettel et les autres - Turquie News
mercredi 17 août 2022

GP de Turquie : Vettel et les autres

Publié le | par Hakan | Nombre de visite : 70 |

Depuis le début de saison, le pilote allemand est clairement au-dessus de la concurrence. En Turquie, il a empoché son 3e succès en 4 GP, reléguant ses adversaires à des rôles de faire-valoir. Parti de la pole position pour la 4e fois d’affilée (5 si l’on compte le dernier Grand Prix de la saison dernière), Sebastian Vettel n’a jamais paru en difficulté sur le tracé turc. Une victoire complétée par la seconde place de Mark Webber (Red Bull) qui apparaît comme un triomphe pour Red Bull. Alonso (Ferrari) complète le podium, juste devant Hamilton (McLaren), Rosberg (Mercedes GP) et Button (McLaren).

Il va être compliqué pour les adversaires de Red Bull de bien figurer cette saison. Car depuis le coup d’envoi de la saison 2011, les pilotes à la monoplace frappée du Taureau Rouge ne leur laissent que les miettes. Pas facile donc de rassasier un appétit de points pour McLaren et Ferrari notamment. Car le GP de Turquie a une nouvelle fois été le révélateur de la domination de Red Bull.

Déjà, le simple fait que Vettel et Webber prennent les deux premières places sur la grille en n’effectuant qu’un seul tour de qualif en Q3 est plutôt révélateur. Pas d’usure des pneus et une stratégie rondement menée qui offre quasiment la victoire au pilote allemand avant même le départ. Il fallait tout de même assurer lors de la course dimanche, et Vettel a fait mieux qu’assurer, il a tout bonnement contrôlé la course de bout en bout, se gardant une marge de manoeuvre suffisante pour effectuer ses changements de pneumatiques dans les meilleures conditions. Derrière le duo infernal, les adversaires tentent tant bien que mal de suivre et de recoller, mais cela est difficile. Fernando Alonso passe bien devant Webber pendant quelques tours, mais il doit se résoudre à le laisser passer à quelques tours de l’arrivée, l’Australien se faisant de plus en plus pressant. Toujours est il que cette bonne course de l’Asturian pourrait remotiver à bloc la Scuderia qui a peut être effectué sa meilleure course depuis le début de l’année.

Chez McLaren, on se contentera de la 4e place de Lewis Hamilton, juste devant Nico Rosberg, Jenson Button. Hamilton a d’ailleurs du faire face à un souci lors d’un arrêt aux stands qui lui a fait perdre un temps précieux. Button, auteur d’une stratégie à 3 arrêts a finalement du baisser paviller face au pilote Mercedes GP en toute fin de course. Le coéquipier de Rosberg, Michael Schumacher a pour sa part du revoir ses ambitions à la baisse après un accrochage avec Vitaly Petrov (Renault). Des Renault qui ont du batailler ferme, quitte à se rendre coupables de quelques touchettes avec les autres monoplaces. Heidfeld termine tout de même 7e juste devant le Russe Petrov. Buemi (Toro Rosso) et Kobayashi (Sauber) complètent le palmarès.

Jérémy Levenbruck pour Web Car News



À lire aussi