Euro 2008 : La Turquie ne craint rien - Turquie News
lundi 15 août 2022

Euro 2008 : La Turquie ne craint rien

Publié le | par TN-pige | Nombre de visite : 303 |
Euro 2008 : La Turquie ne craint rien

Euro 2008 - Quart Finale

20/06/2008

Stade : Ernst Happel Stadion

Arbitre R. Rosetti

Croatie - Turquie


Miraculée du premier tour, la Turquie a arraché son billet pour les quarts de finale de façon relativement inattendue. Après sa défaite initiale face au Portugal, (0-2), les Turcs ont en effet frôlé l’élimination à deux reprises. Face aux Suisses d’abord. Menés 0-1, les hommes de Fatih Terim ont su renverser la tendance pour s’imposer (2-1). Face aux Tchèques, ensuite, ils ont carrément soulevé des montagnes en remontant un handicap de deux buts dans les vingt dernières minutes du match. Les Turcs ont désormais l’occasion de rentrer dans l’histoire, puisqu’ils n’ont jamais réussi à franchir le cap des quarts de finale à l’Euro.

La Turquie peut même faire d’une pierre deux coups, car elle n’a pas encore battu la Croatie après trois confrontations (deux nuls et une défaite). De quoi craindre ce quart de finale mais Terim et ses hommes ne doutent plus de rien après avoir arraché leur qualification. "La Croatie, c’est une bonne équipe. Mais nous sommes aussi une bonne équipe et, jour après jour, nous devenons meilleurs. Ce sont les matches à élimination directe maintenant. On respecte toutes les équipes, mais on n’en craint aucune", explique le sélectionneur turc.

L’effervescence est évidemment à son comble sur les rives du Bosphore. Le premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a fait de la place dans son emploi du temps surchargé pour se rendre à Vienne suivre son équipe. Et une prime de 150.000 euros a été promise pour chaque joueur turc en cas de qualification pour le dernier carré de la compétition. Les cadres de l’’équipe, Reçber Rustü, Belozoglü Emre et Kahveçi Nihat, ont cependant tenu à informer la Fédération "qu’ils respectaient la décision (concernant l’octroi d’une prime, ndlr), mais qu’ils n’étaient pas motivés par des considérations quand il s’agit de l’équipe nationale".

Une formation qui va devoir se passer des services de son gardien habituel, Volkan Demirel, suspendu après avoir été expulsé en toute fin de match face à la République tchèque. Rustü, joueur le plus capé de la Turquie avec 116 sélections, va aussi devenir le plus vieux joueur de l’histoire du football turc à participer à un match de l’Euro, à 35 ans. Outre Volkan Demirel, la sélection de Terim va devoir faire sans Mehmet Aurelio, lui aussi suspendu. Le défenseur Emre Güngör, victime d’un claquage au mollet, et le milieu Tümer Metin, touché aux adducteurs, seront également absents.

Source : Eurosport



À lire aussi