BBVA prévoit de distribuer plus de 7 milliards aux actionnaires - Turquie News
lundi 16 mai 2022

BBVA prévoit de distribuer plus de 7 milliards aux actionnaires

Le président de l’institution insiste sur le fait que la Turquie est un marché "stratégique" pour la première banque

Publié le | par Hakan |

BBVA prévoit de distribuer plus de 7 milliards aux actionnaires

BBVA prévoit de distribuer plus de 7 milliards d’euros entre 2021 et 2022 à ses actionnaires, soit 20% de sa capitalisation boursière. "Cela comprend les 3,5 milliards de rachat d’actions et qui est déjà en cours dans sa première tranche (de 1,5 milliard)", a déclaré le président de l’entité, Carlos Torres Vila, dans une interview sur le site Internet de la banque, dans laquelle il ajoute qu’il contient également la politique de paiement de 40% à 50% du bénéfice à un chiffre de bénéfice estimé par les analystes. Torres Vila décrit le marché turc comme "stratégique pour BBVA" après l’offre publique d’achat de 50,15% de Garanti et revendique le leadership de la banque dans les domaines de la numérisation et de l’innovation, d’une part, et de la durabilité et de la décarbonation, d’autre part.

Torres Vila explique dans l’interview, publiée hier sur le site Web de la banque, qu’après le rachat d’actions et l’acquisition des 50,15% restants de Garanti en Turquie, tant que l’offre publique d’achat aboutira, l’entité aura un excédent de capital de 2 milliards d’euros supplémentaires, qui, avec ce qu’il générera dans les années à venir, serviront à poursuivre sa croissance.

Concernant le rachat de Garanti, le président de l’entité insiste sur le fait que la Turquie est un "marché stratégique" pour l’entité. « Nous voyons un pays avec un énorme potentiel pour l’avenir à long terme, de par sa taille, de 85 millions d’habitants : de par sa jeunesse, sa démographie, avec une moyenne d’âge de 32 ans ; en raison de ses relations commerciales et de sa position géographique : elle a des liens très forts avec l’Europe », argumente-t-il. Torres Vila souligne également que la pénétration bancaire est "très faible" et qu’il existe donc "un potentiel de croissance supplémentaire".

"C’est une banque avec de très bons résultats et une très forte présence", a-t-il déclaré. En ce sens, il a indiqué avoir été en mesure de générer un résultat annuel moyen de 1,2 milliard d’euros au cours des cinq dernières années.


Nombre de visite 127

À lire aussi