Australie – Turquie : Emir Preldzic pour le hold-up parfait ! - Turquie News
samedi 1er octobre 2022

Australie – Turquie : Emir Preldzic pour le hold-up parfait !

Publié le | par Hakan | Nombre de visite : 295 |
Australie – Turquie : Emir Preldzic pour le hold-up parfait !

Ils avaient fait le coup à la Nouvelle Zélande d’entrée de jeu, puis remis le couvert contre la Finlande… Les Turcs ont à nouveau réalisé le hold-up parfait, cette fois-ci, en huitième de finale de la Coupe du monde face à l’Australie.

Les coéquipiers d’Aron Baynes (15 points, 7 rebonds) ont pourtant contrôlé le match pendant la majorité du temps mais à défaut de créer un écart définitif, ils se sont exposés au retour turc emmené par un Emir Preldzic ultra clutch (16 points). Au cœur d’une petite polémique après avoir choisi de perdre leur dernier match de poule, les Australiens sont sortis cruellement en huitième (65-64).

Trente minutes de retard… et une première mi-temps brouillonne

C’est une scène cocasse qui ouvre le huitième entre l’Australie et la Turquie. Un des deux paniers est au sol et le début du match est repoussé d’un quart d’heure. Les deux équipes sont à peine lancées que c’est l’horloge des 24 qui doit être réparée. Voilà, un total de 30 minutes de délai qui fait tâche dans l’organisation d’une Coupe du monde.

Le jeu s’en ressent logiquement avec deux équipes plutôt mollassonnes, et particulièrement la Turquie. L’Australie prend l’avantage en premier quart (18-15) avec une belle combativité. Les « Boomers » sont assez maladroits, avec Aron Baynes notamment (4/11) mais leur activité sous les panneaux est payante (23 rebonds dont 7 offensifs). Les Turcs survivent par la grâce de Sinan Güler qui est lui bien en jambes pour scorer en pénétration (12 points à 5/7). Avec un regain d’adresse, les hommes de coach Ataman restent au contact à la pause (35-34).

Emir Preldzic, le sauveur de la nation turque

Mais un nouveau trou d’air permet aux Boomers de refaire l’écart. Avec un bon passage de Joe Ingles (10 points, 6 rebonds), les Australiens commencent la troisième période sur un 13-2 qui oblige Ataman à arrêter le jeu. Après une faute antisportive sanctionné d’un « and one » dudit Ingles, le technicien turc prend une faute technique. La coupe est pleine, semble-t-il, pour les Turcs… mais le coup est bien calculé puisque les coéquipiers d’Emir Preldzic se réveillent enfin. Muet jusque là, Preldzic rentre enfin un panier près du cercle avant d’asseoir sa confiance d’un trois points.

Bien revenue au score avant le dernier quart (50-46), la Turquie tombe à nouveau dans ses travers en début de période. Aron Baynes met un panier plus la faute avant qu’Ingles ne rentre un tir primé et voilà l’Australie qui reprend le large (57-49). Mais la Turquie parvient encore à trouver des ressources avec Ender Arslan qui rentre un trois points pour revenir tout près en fin de match.

Pas sereins sur la ligne de réparation où ils laissent filer 9 points (10/19), les Australiens ne font pas le break malgré un petit floater culotté de Dellavedova. Et face à la Turquie, c’est un jeu dangereux ! Preldzic se charge effectivement de rentrer deux tirs primés de suite pour passer devant à 5 secondes du terme. L’Australie cafouille sa dernière action, les Turcs s’imposent sur le fil (65-64).

Voilà une nouvelle qui fera plaisir à Goran Dragic…

<tac_youtube|id=boXbi4Qdvdw>

Source : Basket USA



À lire aussi