18 Mars 2022 : 107.eme commémoration de la victoire des Dardanelles - Turquie News
samedi 1er octobre 2022

18 Mars 2022 : 107.eme commémoration de la victoire des Dardanelles

Publié le | par Pakize | Nombre de visite : 219 |
18 Mars 2022 : 107.eme commémoration de la victoire des Dardanelles

LA BATAILLE DES DARDANELLES
Çanakkale Deniz Zaferi

Une pensée émue en ce mois de mars où les Turcs commémorent la victoire navale de la bataille des Dardanelles.

Durant cette bataille décisive, l’Empire ottoman était attaqué par 6 pays dont notamment la France, la Grande-Bretagne, l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Les Turcs, avec 350 000 combattants, ont réussi à repousser l’ennemi fort d’une armée de 550 000 soldats, et doté d’armement moderne, en grande quantité et pleinement préparé à envahir le territoire turc. Pourtant, les Turcs se battent avec courage, héroïsme et intelligence.

Grâce au stratagème d’un jeune colonel, Mustafa Kemal, -qui deviendra Atatürk-, l’armée turque sortira vainqueur de ce terrible affrontement. Après ce succès, Mustafa Kemal sera promu « Pacha » (rang de Général) et sera considéré comme un héros dans tout l’Empire. Les journaux le qualifieront de « sauveur des Dardanelles et de la capitale ».

Pourtant, le malaise des officiers turcs était grand avec l’arrivée à leur tête du général allemand Liman Von Sanders, condescendant et peu expérimenté à la pratique de la guerre, muté par le très germanophile Enver Pacha. D’ailleurs, Mustafa Kemal proteste : « C’est aux Turcs de gérer leurs affaires. On insulte la nation en faisant appel aux étrangers. »

Soulignons aussi, la foi et le courage des soldats turcs qui combattent pour leur patrie tout en sachant qu’ils sont parfois voués à une mort certaine. Le périple courageux du navire « Nusret », mouilleur de mines de la marine ottomane influence le cours de la campagne grâce à ses manœuvres habiles en pleine nuit. Cette bataille est un baptême du feu pour l’ANZAC (Australian and New Zealand Army Corps), l’armée des nouvelles nations que sont l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

La bataille des Dardanelles sera extrêmement meurtrière avec une perte de 250 000 individus dans chaque camp mais l’Empire Ottoman sera parvenu à protéger ses Détroits, passage éminemment stratégique.

Une cérémonie à la mémoire de TOUTES les victimes se déroule chaque année à Gallipoli le 25 avril (ANZAC day). Les Australiens et les Néo-Zélandais y participent toujours massivement.

Pour finir, un petit mot à ceux qui ne sont pas en paix avec leur histoire, commémorer les Dardanelles sans parler du génie de Mustafa Kemal Atatürk est aussi intelligent que d’évoquer la prise d’Istanbul sans se référer à Mehmet II ou de parler de l’entrée des Turcs en Anatolie sans mentionner Alparslan.

Özcan Türk



À lire aussi