21 mai 2024

23 visites en ce moment

100e anniverssaire de la république de Turquie

Culture

𝗡𝗔𝗡𝗖𝗬, 𝗦𝗧𝗔𝗡𝗜𝗦𝗟𝗔𝗦 & 𝗟𝗘𝗦 𝗧𝗨𝗥𝗖𝗦

Publié le | par Engin, Özcan Türk (Facebook) | Nombre de visite 384
𝗡𝗔𝗡𝗖𝗬, 𝗦𝗧𝗔𝗡𝗜𝗦𝗟𝗔𝗦 & 𝗟𝗘𝗦 𝗧𝗨𝗥𝗖𝗦

𝗡𝗔𝗡𝗖𝗬, 𝗦𝗧𝗔𝗡𝗜𝗦𝗟𝗔𝗦 & 𝗟𝗘𝗦 𝗧𝗨𝗥𝗖𝗦

Le cœur de Nancy scintille grâce à sa splendide place Stanislas, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

On la doit à 𝗦𝘁𝗮𝗻𝗶𝘀𝗹𝗮𝘀 𝗟𝗲𝘀𝘇𝗰𝘇𝘆𝗻𝘀𝗸𝗶, devenu roi de Pologne en 1704, grâce à son protecteur Charles XII, roi de Suède, qui venait de repousser l’attaque du tsar Pierre 1er de Russie et du roi Auguste II de Pologne.

Mais, en 1709, Charles XII est battu par Pierre 1er et se réfugie à la cour du sultan ottoman Ahmet III. Stanislas Leszczynski est alors chassé du trône de Pologne. Il ira aussi chez les Turcs rencontrer Charles XII.

D’ailleurs, Charles XII sera nommé ironiquement 𝘿𝙚𝙢𝙞𝙧𝙗𝙖𝙨̧ 𝙎̧𝙖𝙧𝙡 (Charles l’immobilisation) car le roi suédois « faisait partie des meubles » (𝐷𝑒𝑚𝑖𝑟𝑏𝑎𝑠̧) en Turquie ! Il était réfugié mais s’incrustait lourdement. Il dirigeait ses affaires depuis le territoire ottoman allant jusqu’à convaincre le Sultan de déclarer la guerre au Tsar ! Ainsi débuta la quatrième guerre turco-russe le 20 novembre 1710.

Charles XII finit par excéder ses hôtes turcs !
En février 1713, les janissaires interviennent dans sa résidence de Bender, en Moldavie, autrefois territoire turc, pour arrêter Charles, qui est mis en résidence surveillée près d’Edirne, puis à Istanbul.

En mai 1714, il reçoit la visite de Stanislas Leszczynski venu lui demander l’autorisation d’abdiquer du trône de Pologne ; mais Charles refuse, et pour le faire patienter, lui propose de devenir son lieutenant dans le duché de Deux-Ponts (Zweibrücken), proche de la Lorraine, offre acceptée par Stanislas qui y passera les quatre années suivantes.

Au 18è siècle, la venue de Stanislas en Lorraine va transformer la ville de Nancy et marquer son territoire d’une empreinte digne des cités princières. En 1751, Stanislas décide de bâtir l’ensemble architectural afin de rendre hommage à son gendre, le roi Louis XV, et permettre la réunification de la Ville Vieille médiévale et la Ville Neuve.

L’UNESCO considère que l’ensemble architectural composé par les places Stanislas, de la Carrière et d’Alliance, représente « un chef-d’œuvre du génie créateur humain ».

Précisons que le roi Stanislas, piqué de « Turqueries », lança la mode des kiosques à musique. L’origine du mot kiosque est bien située en Turquie puisque « köşk » en turc, désigne un pavillon de jardin.

D’ailleurs, lors de son séjour à Zweibrücken, proche de la Lorraine, Stanislas cultive la musique, les arts, la philosophie et les sciences dans un palais aux allures turques qu’il fait construire et qu’il baptise Tschifflik (du turc « Çiftlik » qui est un sorte de maison de plaisance), en souvenir de son séjour chez les Turcs à Bender.

Autre précision alla turca relative à la fameuse Bergamote de Nancy, le mot provient du turc « Bey Armudu » qui signifie : « poire du seigneur ». Préparant un sucre cuit, un confiseur aurait eu l’idée d’y introduire quelques gouttes d’essence de bergamote. Devenue spécialité exclusive de la cité ducale, ce bonbon translucide fait la fierté des nancéiens et régale les fins palais depuis plus d’un siècle.

Pour finir, allez émoustiller vos papilles à « A la Table du Bon Roi Stanislas », restaurant de spécialités nancéiennes de l’époque du roi Stanislas. Sachez que, Marie Leczszynska, la fille de Stanislas et épouse de Louis XV, aurait remis au goût du jour les bouchées, appelées de ce fait « à la reine ».

Marie Leczszynska aurait demandé à son cuisinier de concocter cette recette, avec un ingrédient aphrodisiaque, pour réveiller le désir de son mari à son égard.
Le roi était bien volage…
La recette originale de la bouchée à la reine comportait des ris de veau, de la cervelle d’agneau, des crêtes et rognons de coq, des « amourettes », c’est-à-dire des testicules d’animaux, souvent d’agneau, des quenelles de volaille…
Pensez aux Turcs lors de votre prochain voyage à Nancy ! 😉


Lire également
𝗡𝗔𝗡𝗖𝗬, 𝗦𝗧𝗔𝗡𝗜𝗦𝗟𝗔𝗦 & 𝗟𝗘𝗦 𝗧𝗨𝗥𝗖𝗦

𝗡𝗔𝗡𝗖𝗬, 𝗦𝗧𝗔𝗡𝗜𝗦𝗟𝗔𝗦 & 𝗟𝗘𝗦 𝗧𝗨𝗥𝗖𝗦

11 novembre 2023

La Honte d'Evian

La Honte d’Evian

6 mars 2024

Comment la Turquie, est-elle restée neutre pendant la seconde Guerre Mondiale ?

Comment la Turquie, est-elle restée neutre (…)

15 août 2023

En Turquie, les derviches tourneurs ont dansé pour le 750ᵉ anniversaire de la mort de Rumi, le maître du soufisme

En Turquie, les derviches tourneurs ont dansé (…)

22 décembre 2023