Une famille de Samsun accueillera la mère et la fille ukrainiennes déchirées (...) - Turquie News
samedi 1er octobre 2022

Une famille de Samsun accueillera la mère et la fille ukrainiennes déchirées par la guerre

Publié le | par Engin | Nombre de visite : 199 |
Une famille de Samsun accueillera la mère et la fille ukrainiennes déchirées par la guerre

Une famille de Samsun accueillera la mère et la fille ukrainiennes déchirées par la guerre

Kyra, 10 ans, victimes de la guerre en Ukraine, et sa mère, Natalia Laptieva, sont venues à Samsun grâce aux efforts de la famille Öztürk de Samsun.

Samsun
Fatma Öztürk, qui vit à Samsun, n’était pas indifférente au message "J’aimerais être en Turquie" partagé par Kyra, qui vit avec sa mère dans la ville de Zaporizhia en Ukraine, sur son compte de réseau social.

Öztürk, qui voulait héberger Kyra et sa mère Natalia Laptieva (51 ans) en Turquie à la suite de la correspondance qu’elle a faite par traduction, a partagé la situation avec les unités autorisées.

La famille, arrivée à Istanbul depuis l’Ukraine le 16 avril à la suite des réunions avec les consulats, a rencontré la famille Öztürk à la gare routière interurbaine de Samsun dans la matinée.

Accueillant ses invités, Öztürk a déclaré qu’il était très heureux et excité et a déclaré : "Nous ne connaissons pas la langue, mais nous avons un langage corporel, nous avons le langage des émotions, nous nous entendons. "Nous les avons accueilli avec des fleurs. Ils feront partie de notre famille, ils seront nos invités. Kyra peut bien dormir aussi, car elle ne pouvait plus dormir." il a dit.

"J’ai travaillé dur pour Kyra, mais ça valait le coup"

Öztürk a déclaré qu’il ferait de son mieux pour que Kyra et sa mère Natalia Laptieva puissent passer un bon moment à Samsun.

« Kyra m’a dit sur les réseaux sociaux qu’elle voulait dormir confortablement maintenant. Ensuite, j’ai réfléchi à ce que je pouvais faire. , ils ont aidé, ils n’avaient pas d’argent pour voyager, pas de nourriture, le consulat turc a tout pris en charge. "Ils sont ici maintenant, grâce à eux. J’ai travaillé si dur pour Kyra, mais ça valait le coup. en route depuis jeudi. C’est un voyage assez long et fatigant pour eux. Maintenant, nous allons rentrer à la maison, elles prendront un bain, elles dormiront, je leur préparerai un bon petit déjeuner.

Mère Natalia Laptieva a dit qu’elle était très heureuse de venir à Samsun avec sa fille.

Expliquant que Fatma Öztürk les a beaucoup aidés à venir en Turquie, Laptieva a déclaré : "Mon pays n’est pas en forme en ce moment, mais je sais qu’il ira mieux à l’avenir. Nos hommes sont très forts. De 18 à 65 ans, ils luttent à nouveau pour la liberté de notre pays.



À lire aussi