EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > Sport > UN YAZICI PLUTÔT DE GAUCHE.

UN YAZICI PLUTÔT DE GAUCHE.


Ecrit par Engin, 2020-11-07 12:12:06


UN YAZICI PLUTÔT DE GAUCHE.

Ligue Europa. Exploit mémorable de Lille. La formation nordiste est allée terrasser le Milan A.C trois buts à zéro chez lui en Italie. Au-delà de la cohésion affichée par les vainqueurs, il est très intéressant de remarquer que trois internationaux turcs comptent parmi les hommes incorporant l’effectif français (un défenseur Zeki Celik, un milieu Yusuf Yazici et un attaquant Burak Yilmaz). Un individu a été très en vue en surclassant la rencontre. Il s’agit de Yusuf Yazici, arrivé à Lille en provenance de. L’ancien pensionnaire du championnat turc s’était déjà bien imposé en Ligue 1 prouvant qu’il avait gagné sa place malgré les doutes de l’entraîneur Galtier au tout début.

Cette fois-ci c’est sur la scène continentale que le footballeur en question a brillé en réalisant un excellent match et surtout en étant auteur d’un triplé. L’occasion de se pencher sur ses particularités de gaucher.

Milan Stade l’équipe de Lille est revenue victorieuse au terme d’un match héroïque gagné par trois buts d’écart. Une victoire amplement méritée. Une victoire prestigieuse car gagnée sur le terrain d’un club de référence mondiale , dans le cadre relevé d’une compétition européenne.

Lorsque l’on se penche de très près sur ce que l’on peut appeler une prouesse, on s’aperçoit de deux choses importantes. En premier lieu la force du collectif. Incontestablement en second lieu la prestation déterminante de Y.Yazici a illuminé le jeu lillois et l’ensemble de la rencontre en elle-même. Turquie News a décidé d’analyser le rayonnement de son impact. D’un point de vue individuel le turc a donné entièrement satisfaction et a montré l’étendue d’un grand talent. D’un point de vue plus large, on s’est aperçu d’une réciprocité évidente entre lui et le collectif.

En commençant à visionner le match, on a pu constater que le LOSC a entrepris de résister sans subir. Pour réussir à concrétiser cette ambition dominatrice, il a pu compter sur le répondant de Yazici. Le natif des bords de la Mer Noire a pris le jeu à son compte intelligemment, se montrant accrocheur dès les premières minutes de jeu. Lançant des actions ou en réceptionnant dos au but comme au quart d’heure de jeu devant Kjaer et Romagnoli.
C’est logiquement que non seulement il a provoqué la faute en pleine surface de réparation adverse, mais aussi qu’il s’est fait justice lui-même en transformant le penalty. 1-0 pour Lille à la 22ème minute. Par la suite le but inscrit à la 54 éme sur un tir du gauche tout en se positionnant de manière particulière a été une merveille d’ingéniosité déroutant au passage un grand gardien : Donnarumma en personne. Quant au dernier but il a été magistral de maîtrise.

Mais le football n’est pas un sport individuel. Il s’agit avant tout d’un sport collectif. Oui le collectif arrivé de Ligue 1 a bien aidé l’ancien pensionnaire du Trabzonspor ce soir-là. La réciprocité se vérifie également. Sous son l’impulsion l’organisation en 4-4-1-1 a évolué vers un 4-4-2 où celui-ci a occupé aussi bien la position de numéro dix, de trois-quart centre et d’avant-centre. Le tout en veillant à couvrir son périmètre d’action lors des phases de jeu sans ballon. Ibrahimovic lui-même s’est retrouvé perdu et dans l’obligation de décrocher. Puis de se rendre à l’évidence. D’un catogan à un autre nous nous apercevons que le milieu de terrain offensif ottoman a remporté le duel à distance en participant activement à la bonne gestion du ballon de son équipe malgré une possession de balle un peu plus milanaise par moment.

Ce qui a été le fait marquant du match a été la précision meurtrière du pied gauche de Yazici. Sur penalty d’un tir décidé et précis. Le deuxième but lui a tout de l’exploit individuel servi par une feinte de corps, sur un tir alliant puissance et effet. Pour ce qui est du troisième et dernier but nous sommes là en présence d’un chef d’oeuvre d’efficacité sur une frappe limpide suite à l’exploitation intelligente des passes des coéquipiers. L’art du contretemps et du contre pied au service du gaucher. Une façon de jouer qui a permis à son équipe d’imposer une vraie dérégulation à la machine milanaise pourtant bien réputée pour ses enchaînements.

Au cours de ce match impressionnant d’un effectif conquérant puis vainqueur en terre étrangère, le lillois d’adoption Yusuf Yazici s’est montré en leader. Au terme de ce match il faudra qu’il demeure concentré et désireux de rester sur cette lancée bénéfique aussi bien pour lui que pour son club. L’auteur du triplé sera en cela secondé par ses compatriotes de l’équipe Zeki çelik et Burak Yilmaz. Le défenseur et l’attaquant entoure leur coéquipier de la Milli Takim pour faire découvrir davantage les footballeurs turcs au public français, eux qui d’ordinaire officient prioritairement en Turquie ou en Allemagne. Et si les deux plus offensifs se retrouvaient rivaux en tête du classement des passeurs et buteurs de Ligue 1 ?

Gianguglielmo /Jean-Guillaume LOZATO, professeur d’italien à L’ENSG et à International Paris School of Business,chargé de cours à l’Université Paris-Est. Auteur de recherches universitaires sur le football italien en tant que phénomène de société

Mot-clé :
AC Milan Europa League LOSC Yusuf Yazıcı
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank