22 mai 2024

25 visites en ce moment

100e anniverssaire de la république de Turquie

Actualité

Un accident de téléphérique à Antalya : 1 mort, 10 blessés

Publié le | par Engin | Nombre de visite 281
Un accident de téléphérique à Antalya : 1 mort, 10 blessés

Un accident de téléphérique à Antalya : 1 mort, 10 blessés

À Antalya, suite à la rupture du fond d’une cabine de téléphérique, une personne est décédée et sept autres ont été blessées dans un accident où les 174 personnes ont été toutes secourues. Depuis hier soir à 17h28, les opérations de secours se poursuivent pour ceux restés dans les cabines, et trois personnes supplémentaires ont été blessées lors de l’évacuation. 13 personnes ont été placées en garde à vue dans le cadre de l’incident.

Avec ; AA, DHA

Hier à 17h28, sur la ligne de téléphérique appartenant à la municipalité métropolitaine d’Antalya, l’un des poteaux qui soutenait la ligne s’est détaché et a heurté une cabine, causant la chute de huit personnes. Parmi les huit personnes tombées de plusieurs mètres de haut, une est décédée et sept ont été blessées.

Suite à l’arrêt du service, 24 personnes sont restées bloquées dans les cabines. Le ministre de l’Intérieur, Ali Yerlikaya, a déclaré que 174 personnes ont été secourues depuis hier. On a appris que 13 personnes ont été emmenées à l’hôpital par mesure de précaution.

Les opérations de secours, qui ont duré 22 heures, ont vu la participation de 4 hélicoptères de la Garde côtière, 4 de la Gendarmerie, 1 des Forces armées turques et 1 de la Direction générale des forêts.

Outre les 2202 membres du personnel, un avion cargo militaire et un avion de reconnaissance, 315 véhicules, 11 ambulances et 2 drones ont été mobilisés.

ORDONNANCES DE MISE EN GARDE À VUE POUR 13 PERSONNES

Dans le cadre de l’enquête, un procureur adjoint et un procureur de la République, coordonnés par le procureur adjoint de la République, et un groupe de cinq experts composé de deux spécialistes de la santé et de la sécurité au travail, deux ingénieurs mécaniciens et un ingénieur électricien ont mené une enquête sur les lieux de l’accident.

Le ministre de la Justice, Yılmaz Tunç, a déclaré : "Suite à l’accident de téléphérique à Antalya, des mandats d’arrêt ont été délivrés contre 13 suspects, y compris les responsables et les employés de la société exploitant le téléphérique ainsi que ceux responsables de la maintenance et de la réparation du téléphérique."

DETAILS DU RAPPORT PRELIMINAIRE

Faisant référence au rapport préliminaire établi par le groupe d’experts, Tunç a poursuivi :

L’accident est attribué à la rupture du poteau porteur du téléphérique au niveau des éléments de liaison, en raison de l’insuffisance/corrosion des éléments de liaison et des dommages aux systèmes de poulies des poteaux porteurs.

Il a été constaté que le plan d’action d’urgence et d’évacuation de l’exploitant n’existait pas, et des mandats d’arrêt ont été délivrés contre 13 suspects, y compris les responsables et les employés de la société exploitant le téléphérique ainsi que ceux responsables de la maintenance et de la réparation du téléphérique.

RESPONSABILITÉ DES OPÉRATEURS

Deniz Yavuzyılmaz, vice-président du CHP, a déclaré après avoir inspecté le site de l’accident : "Des questions ont été posées sur la réalisation des entretiens nécessaires du système de téléphérique. Les contrats de maintenance et de réparation conclus par la société ANET ont été examinés. Il a été constaté que des contrôles périodiques annuels, mensuels et hebdomadaires étaient effectués et suivis. Depuis l’ouverture de l’installation en 2017, la même entreprise en assure l’entretien. Cette société est agréée par le ministère de l’Industrie et de la Technologie pour effectuer cette opération. Il est nécessaire que le ministère élabore une nouvelle législation sur les téléphériques et les ascenseurs."

REPONSE DU MINISTERE

Le ministère de l’Industrie et de la Technologie a répondu au vice-président du CHP, Deniz Yavuzyılmaz, en déclarant : "La société en question n’a pas été approuvée ou certifiée par le ministère de l’Industrie et de la Technologie pour effectuer l’entretien du téléphérique. Les déclarations de M. Yavuzyılmaz ne reflètent pas la réalité."

BÖCEK : "NOUS AVONS DES BLESSÉS"

Lors de sa visite sur les lieux de l’accident, Böcek a partagé des informations en déclarant : "Nous avions 7 blessés. Lors de l’évacuation, 3 autres citoyens ont été blessés, portant le nombre total de blessés à 10."

IMPACT À PLUSIEURS MÈTRES DE HAUTEUR

Le poteau d’un téléphérique appartenant à la municipalité métropolitaine d’Antalya, en service depuis 2017, a heurté hier à 17h28 l’un des poteaux porteurs, entraînant la rupture du fond d’une cabine. Le fond de la cabine, qui transportait 8 personnes, s’est cassé sous l’impact. Les 8 personnes à bord sont tombées de plusieurs mètres de haut.

Après un signalement, les équipes de l’AFAD, de la police, des services de santé et des pompiers de la municipalité métropolitaine d’Antalya ont été dépêchées sur les lieux. Les équipes arrivées rapidement sur les lieux ont déterminé que Memiş Gümüş (54) avait perdu la vie.

Les blessés Özlem Şahin, Kaan Akgün, Fatih Gümüş, Keziban Çapar Gümüş, Lütfullah Kerim Gümüş, Herdem Eyüpoğlu et Akmaral Abdyldaeva ont été évacués par hélicoptère vers les hôpitaux. Le corps sans vie de Memiş Gümüş a été transporté à la morgue de l’Institut médico-légal d’Antalya après avoir été descendu de la montagne pour autopsie.

Les opérations de sauvetage des citoyens bloqués dans les cabines du téléphérique, arrêté après l’accident, ont commencé. À cette fin, des équipes spécialisées de diverses régions du pays ont été dirigées vers la ville, et un hélicoptère équipé de vision nocturne a également participé aux opérations de sauvetage.

L’AFAD, l’AKUT, l’UMKE, les pompiers et de nombreuses équipes de recherche et de sauvetage ont travaillé toute la nuit. Les opérations de sauvetage ont été menées par endroits à l’aide de cordes. Les équipes de l’AKUT, de l’AFAD et de l’UMKE sont montées sur les cabines pour descendre les personnes à l’intérieur en utilisant des cordes et les ont mises en sécurité.

CHAO ET CONFUSION

Le président de l’AFAD, Okay Memiş, a déclaré que le cinquième pylône du téléphérique s’était rompu en raison d’un glissement de terrain et qu’une cabine avait été endommagée en heurtant le pylône brisé. Memiş a ensuite déclaré dans un communiqué que le glissement de terrain ne s’était pas produit dans la région.

HELI PORTÉ À LA MISSION PAR LE MSB

Un hélicoptère militaire a été désigné pour soutenir les opérations de sauvetage, comme indiqué dans une déclaration faite sur les réseaux sociaux par le ministère de la Défense nationale.

La déclaration indiquait : "Suite à l’accident de téléphérique survenu à Antalya, un hélicoptère de type AS-532 Cougar a été désigné à partir de notre 3ème Base aérienne principale à Konya pour soutenir les opérations de sauvetage des citoyens bloqués."

ALLÉGATIONS DE NEGLIGENCE PAR LA CHAMBRE DES INGÉNIEURS MÉCANICIENS

Le président de la section d’Antalya de la Chambre des ingénieurs mécaniciens, le professeur İbrahim Atmaca, a déclaré que le 8 novembre 2017, le téléphérique avait été examiné et autorisé par la Chambre des ingénieurs mécaniciens et la Chambre des ingénieurs électriciens, et qu’aucune demande n’avait été faite à leur égard pour les contrôles périodiques annuels requis après l’octroi du permis.

İbrahim Atmaca a déclaré ce qui suit :

Nous tenons à souligner l’expression "approprié à l’utilisation sous réserve de la préservation de l’état actuel" figurant dans le certificat d’immatriculation. La continuité de l’adéquation existante à l’étape de l’immatriculation ne sera possible qu’avec l’exécution complète des opérations de maintenance et de contrôle périodique. Dans ce contexte, la maintenance de telles installations, telles que les téléphériques, doit être effectuée conformément à la norme TS EN 1709.

Tous les contrôles sont spécifiés dans cette norme. Outre les entretiens mensuels, les gros entretiens de ces installations doivent également être effectués à intervalles déterminés par le fabricant ou l’importateur. De plus, des contrôles préalables quotidiens doivent également être effectués par les opérateurs de l’installation avant chaque journée de travail.

"NOUS AVONS EU BEAUCOUP DE STRESS"

Nasima Sayed Aslan, évacuée de la cabine par hélicoptère avec sa fille de 1,5 an et amenée à la garde côtière, a été remise aux équipes de santé. Nasima Sayed Aslan a déclaré : "Nous étions 7 dans la cabine. Il faisait très froid la nuit, mais nous avons été secourus. Notre situation est bonne."

Ibrahim Yusuf Yüksel, évacué de la cabine par hélicoptère, a déclaré : "Je vais bien, nous étions 7 dans la cabine. C’est arrivé soudainement." Un citoyen qui a été amené sur place par les équipes et qui n’a pas souhaité donner son nom a déclaré : "Nous avons beaucoup stressé mais nous avons été secourus." Une fille d’une dizaine d’années a déclaré : "Je n’ai pas eu peur du tout, j’ai regardé les montagnes."

ENQUÊTE OUVERTE

Le ministre de la Justice, Yılmaz Tunç, a déclaré qu’une enquête judiciaire avait été ouverte concernant l’incident. Tunç a déclaré qu’une équipe de cinq experts comprenant des ingénieurs mécaniciens, des ingénieurs électriciens et des spécialistes de la santé et de la sécurité au travail avait été désignée pour déterminer la cause de l’accident et les responsabilités.

SCENES DE JOIES

Ayşe Hatice Polat (58), évacuée du téléphérique après 20 heures, a été amenée à la garde côtière par hélicoptère et a d’abord embrassé le sol, puis a étreint ses proches et a pleuré pendant longtemps.

Transportée sur un brancard à l’ambulance et soumise à un premier examen médical, Polat a ensuite été placée sous observation dans une salle. Les personnes secourues du téléphérique ont longuement étreint leurs proches et leurs enfants en versant des larmes. Berna Kama, évacuée avec ses enfants par hélicoptère après 20 heures, a déclaré : "Nous avons frôlé la mort. Nous avons vraiment eu très peur. Nous avons essayé de calmer les enfants toute la nuit sans dormir. Quand l’accident s’est produit, j’étais en train de prendre des photos. Nous avons tous été secoués comme dans un berceau les uns sur les autres au sol. Nous pensions que nous allions tomber dans le vide. Nous étions 9 dans la cabine, ils étaient tous de notre famille. Psychologiquement, nous sommes dans un très mauvais état."

D’autre part, il a été observé que des centaines de véhicules stationnés le long de la route Antalya-Kemer filmaient les opérations de sauvetage avec leurs téléphones portables, tandis que certains les observaient avec des jumelles.


Lire également
Un accident de téléphérique à Antalya : 1 mort, 10 blessés

Un accident de téléphérique à Antalya : 1 (…)

13 avril 2024