jeudi 8 décembre 2022

Santini et Pasqua jugés pour détournements

Publié le | Nombre de visite : 106 |

La donation d’œuvres d’art par le collectionneur Jean Hamon (à droite) s’est terminée par un fiasco mais André Santini et Charles Pasqua doivent aussi s’expliquer sur environ 750000 € de factures indues, ou correspondant à des prestations surévaluées. | (LP/D. GOLDSZTEJN/O. CORSAN/fédéphoto/J. GRAF.)

Serpent de mer judiciaire, l’affaire de la Fondation Hamon, un lieu d’exposition d’art contemporain qui devait être bâti sur l’île Saint-Germain, à Issy-les-Moulineaux, échoue enfin devant le tribunal correctionnel de Versailles. A partir d’aujourd’hui et jusqu’au 26 octobre, deux poids lourds de la politique, André Santini, 72 ans, et Charles Pasqua, 85 ans, comparaissent pour « détournement de fonds publics ». (...)



À lire aussi