vendredi 22 octobre 2021
Accueil | Nos rubriques | Actualité

La Turquie ratifie l’Accord de Paris

vendredi 8 octobre 2021 | par Hakan


La Turquie ratifie l'Accord de Paris

Le parlement turc a voté à l’unanimité la ratification de l’Accord de Paris, a rapporté mercredi la chaîne de télévision publique TRT .

La ratification est intervenue avant la conférence des Nations Unies sur le changement climatique COP26 qui se tiendra à Glasgow du 31 octobre au 12 novembre.

La Turquie a subi des événements météorologiques extrêmes tout au long de l’été, notamment des sécheresses, des incendies de forêt et des crues soudaines, et est menacée de désertification avec d’autres pays méditerranéens, a déclaré TRT World.

L’intention de la Turquie pour la réduction nationale des émissions de dioxyde de carbone était de 21% d’ici 2030, à 929 millions de tonnes.

Le gouvernement maintient que les émissions de la Turquie sont inférieures à celles de ses alliés occidentaux et que le pays est responsable de 0,7% des émissions mondiales. Ankara affirme également que le pays a moins accès aux ressources financières et technologiques qu’il ne le souhaite et cherche à modifier cela pour atteindre les objectifs.

S’exprimant avant le vote, la vice-présidente du Parti de la justice et du développement (AKP) au pouvoir, Çiğdem Karaaslan, a déclaré que la Turquie et le monde étaient aux prises avec de multiples problèmes. Le quotidien BirGün a cité Karaaslan comme disant :

« À l'époque où nous vivons, la communauté internationale lutte contre plusieurs problèmes, notamment la pandémie de COVID-19, les guerres, les conflits, le terrorisme, les migrations et le changement climatique dû au réchauffement climatique. Il s'est efforcé de trouver une issue commune. En d'autres termes, les plus grandes épreuves de ce siècle se déroulent dans ces domaines, mais malheureusement, nous n'avons obtenu aucun succès concret dans aucun d'entre eux. »

Les inégalités entre les sociétés du monde entier ont considérablement augmenté, a ajouté Karaaslan.

"Nous savons qu’aujourd’hui, les nations ont tracé leurs frontières et se sont séparées, mais la face de cette terre est en un seul morceau pour l’humanité", a-t-elle déclaré, soulignant le besoin de coopération, de justice et de sincérité pour une solution. "C’est la compréhension sur laquelle nous basons notre lutte dans toutes les plates-formes, nationales et internationales, depuis le premier jour où nous sommes arrivés au pouvoir en tant que parti AKP sous la direction de notre président et président, l’estimé Recep Tayyip Erdoğan."

Les accords de Paris sur le climat visent à limiter l’augmentation de la température moyenne mondiale à 1,5 °C au-dessus des niveaux préindustriels pour atteindre zéro émission nette de carbone et limiter les effets du changement climatique.

La Turquie a été parmi les premiers signataires de l’accord, mais s’est abstenue de le ratifier à ce jour, en raison de "notre protestation que nous avons émise contre les décisions qui causent une injustice parmi les obligations ne sont pas conformes au principe fondamental de l’accord", a déclaré Karaaslan. .

La Turquie a été « l’un des pays qui a le moins pollué le monde au cours de l’histoire », a-t-elle ajouté, et ainsi « n’a pas souhaité être classée aux côtés des pays qui ont à la fois pollué le plus et évité le plus de responsabilités ».

La vice-présidente de l’AKP a déclaré que les pays les plus développés du monde n’avaient pas avancé trop loin malgré leurs engagements fermes.

« Si seulement les 10 pays les plus développés faisaient ce qui leur incombe, la plupart des problèmes seraient résolus », a-t-elle déclaré.



Nombre de visite 174

Sélection d'article