Accueil | Nos rubriques | Société

La Turquie interdit la plupart des importations de plastique d’Europe

vendredi 21 mai 2021 | par Hakan


Greenpeace a salué l’interdiction par Ankara des importations de la plupart des déchets plastiques après que le groupe environnemental. Il a déclaré avoir découvert des exportations (certaines peut-être illégales), de la Grande-Bretagne et de l’Allemagne dans le sud de la Turquie.

Le groupe environnemental a déclaré que ses équipes avaient visité dix sites dans la province d’Adana et trouvé des déchets plastiques - la plupart brûlés ou en feu - provenant principalement du Royaume-Uni, d’Allemagne, de Pologne et d’autres pays de l’UE.

Le ministre de l’Environnement et de l’urbanisation, Murat Kurum, a déclaré que les douanes effectueraient des contrôles constants pour faire appliquer l’interdiction, qui fait suite à un blocage des importations de plastiques mixtes.

Tout en saluant l’interdiction, Murat Bakan, un législateur du principal parti d’opposition, le Parti républicain du peuple (CHP), a déclaré à Reuters qu’elle avait été imposée parce que le gouvernement ne pouvait pas superviser correctement le recyclage.

L’exportation de déchets plastiques est illégale à moins qu’ils ne soient destinés au recyclage ou à l’incinération dans une usine de conversion d’énergie.

Les marchandises en polyéthylène - y compris les sacs à provisions en plastique - doivent être recyclées rapidement, généralement dans un délai d’un mois, sinon elles deviennent non recyclables, ce qui les rend illégales si elles sont exportées mélangées à des matériaux non recyclables standard, a déclaré Greenpeace.

Le groupe a déclaré que l’interdiction turque marquait une étape importante.

Nihan Temiz Atas, a déclaré que les projets de biodiversité menés par Greenpeace Méditerranée qui couvrirait 74% du plastique importé par la Turquie l’année dernière (quelque 660 000 tonnes de déchets) dont 95% sont des importations britanniques.

"Cela signifie qu’ils (la Grande-Bretagne) doivent assumer leurs responsabilités ... et recycler leurs propres matériaux", a-t-elle déclaré.

Un porte-parole de Defra, le département britannique de l’environnement, a reconnu que le pays devrait traiter davantage de ses déchets chez lui.

"Nous nous engageons à interdire l’exportation de déchets plastiques vers les pays non membres de l’OCDE et à lutter contre les exportations illégales de déchets - y compris vers des pays comme la Turquie - grâce à des contrôles plus stricts", a-t-il déclaré dans un communiqué.

La Turquie est la première destination du Royaume-Uni pour les exportations de déchets plastiques, avec environ 210000 tonnes, soit 30% du total, en 2020, selon les données officielles.

Manfred Santen, chimiste chez Greenpeace Allemagne, a déclaré qu’il était "épouvantable" de voir des déchets plastiques allemands brûler sur les bords des routes turques, et a appelé Berlin à les reprendre.

Il n’y a pas eu de réponse immédiate du gouvernement allemand à une demande de commentaires de Reuters.



Nombre de visite 262