vendredi 24 septembre 2021
Accueil | Nos rubriques | Actualité

La ligne de fret maritime entre Toulon et la Turquie, c’est fini

mardi 1er octobre 2019 | par Engin


La ligne de fret maritime entre Toulon et la Turquie, c'est fini

La ligne de fret maritime entre Toulon et la Turquie, c’est fini

Ce mardi, la compagnie DFDS qui assurait les rotation RO/RO entre le port de Brégaillon et celui de Pendik, proche d’Istanbul, annonce qu’elle va concentrer ses activités sur Sète.

"Il a été procédé, ces derniers mois, à un test entre les deux deux ports tout en restant attentif aux réactions de sa clientèle et en pleine mesure des conséquences opérationnelles", explique Lars Hoffmann, directeur de DFDS en Méditerranée, dans un communiqué publié par l’armateur danois ce mardi 1er octobre.

"A l’issue de ce test, et compte tenu de la forte demande pour les services intermodaux qui peuvent être opérés de Sète - et non de Toulon -, nous avons décidé de concentrer toutes nos traversées depuis le port de Sète."

20.000 À 25.000 PASSAGES DE CAMIONS PAR AN

La société évoque notamment l’existence d’infrastructures réfrigérées et ferroviaires à Sète, alors que le train n’arrive toujours pas à Brégaillon.

Cet été, la compagnie danoise, qui a racheté le turc UN Roro en juin 2018, avait déjà procédé à une réduction des rotations, passant de trois à deux par semaine.

Les bateaux bleus accostaient régulièrement dans la rade depuis 2010. Le nombre de camions transportés chaque année était de l’ordre de 20.000 à 25.000.



Nombre de visite 681

Sélection d'article