jeudi 8 décembre 2022

La fille syrienne qui a accouché à Diyarbakır n’a que 13 ans !

Publié le | par Engin | Nombre de visite : 77 |
La fille syrienne qui a accouché à Diyarbakır n'a que 13 ans !

La fille syrienne qui a accouché à Diyarbakır n’a que 13 ans !

À Diyarbakir, une ressortissante syrienne est tombée enceinte et a accouché à l’hôpital où elle s’est rendue.

L’incident a été signalé au parquet par la police de l’hôpital car il s’agit d’une mineure. Une plainte a été déposée contre les parents de la petite fille, la personne qu’elle a épousée ainsi que sa mère et son père pour "abus sexuels consécutifs" avec une demande de 20 ans de prison pour chacun.

Yasemin Cuma, dont le travail avait commencé, a été emmenée à la maternité, à Diyarbakır, vendredi soir.

Lorsque les médecins ont constaté que Yasemin Cuma, qui venait d’ accoucher, n’avait pas physiquement l’âge d’être mère, la situation a été signalée à la police de l’hôpital. En regardant les dossiers, la situation de Yasemin Cuma, qui semble avoir 15 ans sur sa pièce d’identité provisoire, a été signalée au bureau du procureur général chargé des crimes sexuels de Diyarbakır.

Muhammed Cuma, 20 ans, l’epoux de Yasemin Cuma, a déclaré au début de l’enquête que Yasemin était la fille de son oncle, qu’ils se sont mariés avec son consentement, que leur bébé est né de ce mariage, qu’elle n’a subi aucun abus sexuel de la part de qui que ce soit et qu’ils ont été mariés par un imam au lieu d’un mariage officiel, uniquement parce que sa femme était mineure.

« NOUS AVONS VOULU LA FILLE, NOUS AVONS CELEBRE UN MARIAGE RELIGIEUX »

Le père de Yasemin, Saud Cuma, et sa mère, Nadire Faris, ont également déclaré qu’elle avait 16 ans lorsqu’ils ont marié leur fille, qu’ils ont consenti à ce mariage en tant que famille et qu’il n’y avait aucune contrainte. Le père du marié, Rabi Cuma, et sa mère, Sabbure Hüseyin, ont déclaré qu’ils avaient marié leurs enfants avec le consentement de leurs familles, qu’ils étaient mariés maintenant et qu’ils ignoraient que c’était un crime. Yasemin Cuma a également déclaré qu’elle avait épousé son cousin volontairement et qu’il n’y avait pas eu d’abus sexuel.

LA RECHERCHE D’AGE OSSEUX MONTRE QU’ELLE A 13 ANS

Dans le rapport obtenu de l’Institut de médecine légale pour déterminer l’âge osseux de Yasemin, qui aurait 15 ans selon sa famille et 17 ans en réalité, il a été révélé qu’elle avait 13 ans. Une action en justice a été intentée contre les familles et Mohammed, qui a épousé Yasemin, pour "abus sexuels qualifiés", exigeant pour chacun 20 ans d’emprisonnement

« UN ENFANT DE 13 ANS NE PEUT PAS CONSENTIR LÉGALEMENT »

Dans l’acte d’accusation, il est indiqué que, puisque la victime avait accouché à 39 semaines de grossesse et que Yasemin n’avait que 13 ans au moment où la victime et l’accusé avaient eu des rapports sexuels, sa volonté de consentir à ces rapports sexuels n’était pas juridiquement valable. Pour cette raison, et puisque les parents de Yasemin et les parents de Muhammad ont consenti au mariage non officiel, il a été souligné que le crime d’abus sexuel était établi des lors que la date de conception était prise en compte.

L’acte d’accusation incrimine l’epoux, Muhammed, pour abus sexuels qualifiés répétitifs sur un enfant en raison des relations sexuelles qu’ils avaient eues plus d’une fois. Quant aux parents de l’epoux, ils devront répondre des accusations de crimes pour avoir aidé Muhammed à commettre le crime d’abus sexuels qualifiés sur un enfant. Enfin, les parents de la petite fille mariée, ont disparu dans la nature des qu’ils ont été prévenus de la condamnation demandée.

La Haute Cour pénale a émis un mandat d’amener et d’arrêter de force les familles.



À lire aussi