Accueil | Nos rubriques | Editos & Tribune libre

L’APOLOGIE DU TERRORISME DANS LA PRESSE FRANÇAISE

mercredi 24 février 2021 | par Pakize


L’apologie du terrorisme consiste à présenter ou commenter favorablement soit les actes terroristes en général, soit des actes terroristes précis déjà commis ; Par exemple, une personne justifiant ou glorifiant la commission d’un attentat. En France, on parle de délit d’apologie du terrorisme, car il est réprimé par la Loi. En effet, l’article 421-2-5 du Code Pénal français dispose que : «  Le fait de provoquer directement à des actes de terrorisme ou de faire publiquement l’apologie de ces actes est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 € d’amende. Les peines sont portées à sept ans d’emprisonnement et à 100 000 € d’amende lorsque les faits ont été commis en utilisant un service de communication au public en ligne. Lorsque les faits sont commis par la voie de la presse écrite ou audiovisuelle ou de la communication au public en ligne, les dispositions particulières des lois qui régissent ces matières sont applicables en ce qui concerne la détermination des personnes responsables » [1].

La jurisprudence va plus loin et considère que faire l’apologie de l’auteur de l’acte équivaut à faire l’apologie de l’acte. Par exemple, glorifier l’auteur d’un attentat terroriste est considéré comme glorifier l’attentat lui-même.
Or, ces dernières semaines, on peut lire avec effroi une quantité monstrueuse d’articles pondus à la gloire du numéro 1 du PKK [2] [3] [4] [5], organisation terroriste. Oui, organisation terroriste, et non pas « Parti des travailleurs du Kurdistan [c’est le nom officiel] "considéré comme terroriste par la Turquie" ». Il n’est pas seulement "considéré comme", le caractère TERRORISTE de cette organisation n’est point discutable après 40 ans d’attentats, contre les forces de l’ordre et civils, assassinats, enlèvements… de civils ou de militaires désarmés... Et il n’est pas terroriste uniquement pour la Turquie, l’Allemagne, la France, le Royaume-Uni, le Canada, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, les Etats-Unis, mais aussi l’Union Européenne l’ont inscrite sur la liste noire des organisations terroristes. Inscrit continuellement depuis 2002 sur la « liste des personnes, groupes et entités impliqués dans des actes de terrorisme et faisant l’objet de mesures restrictives » établie par le Conseil de l’Europe, le PKK figure toujours sur cette liste dans la dernière mise à jour datée du 5 février 2021 (DÉCISION (PESC) 2021/142) [6].

De mémoire, j’ai un doute sur la sortie de la France de l’Union Européenne. Je n’ai aucun souvenir d’un "frexit" récent... Dans la hiérarchie des Lois et normes, celles adoptées par les instances de l’Union Européenne s’impose au droit national, en conséquence et quand bien même la France n’aurait pas émis un texte officiel en ce sens, cette décision du Conseil s’impose au droit national français. La France se doit donc de tenir le même discours face aux organisations portées sur cette liste. Ce qu’elle fait d’ailleurs : il existe un nombre incalculable de jugements et condamnations émises à l’encontre de membres du PKK pour faits de terrorisme ou financement d’une organisation terroriste.
Les magistrats sont clairs, ils ne se tortillent pas dans tous les sens avec des termes enjoliveurs du style "considéré comme terroriste par la Turquie". Ils ne cherchent pas à manipuler en laissant penser que la personne qu’ils condamnent est en fait une "bonne personne" mais que la Turquie le perçoit comme un terroriste, non, ils appliquent la loi, point barre. Ce nom figure sur une liste d’organisations terroristes, ils traitent donc leurs partisans et sympathisants en tant que tels.
«  Le PKK est considéré comme une organisation terroriste par la Turquie, les Etats-Unis et l’Union européenne. « Le PKK est bien une organisation terroriste » » C’est justement sur ce fondement que le Tribunal Correctionnel de Paris a condamné 11 personnes proches du PKK en janvier 2009 pour faits de terrorisme. [7]
C’est également sur le même fondement que le Tribunal Correctionnel de Paris, en décembre 2013, a condamné 10 personnes proches du PKK pour financement d’une organisation terroriste, et dissout une association de Marseille qui œuvrait pour le PKK, sous couvert d’activités « culturelles » ; condamnations et amendes confirmées et quelque peu modifiées en appel. [8]

A croire que seuls les « journalistes » l’ignorent... Ce sont pourtant ceux-là qui nous « informent » de ce qui se passe ailleurs que sous notre nez. Ils rédigent les articles portant ces nouvelles, mais les ignorent… Ou pire encore : ils le savent pertinemment et misent sur « l’ignorance » de leurs lecteurs, en venant chatouiller la corde sensible, piquant les sentiments « humanistes » pour faire passer d’ignobles terroristes pour de « vaillants guérilleros » aux yeux de l’opinion publique. Cela s’appelle de la manipulation par la désinformation. Je ne vais pas mentir, je sais très bien quelles seraient les réactions si je rédigeais un article à la mémoire de l’assassin de Samuel Paty, je n’en ai d’ailleurs aucune intention, rien que la suggestion me donne la nausée... La même nausée qui me prend aux tripes lorsque je vois la une de « la Marseillaise », et tout son éditorial [9] consacré à la gloire d’Ocalan, ce cafard sauvé de justesse de la pendaison à laquelle il a, à juste titre, été condamné plus de vingt ans avant.

Ce cafard a, jusqu’à sa capture, fait couler bien plus de sang que vous, "journalistes" ne pourrez faire couler d’encre pour tous vos articles en une vie entière ! Et l’organisation qu’il a fondée poursuit inlassablement son « œuvre » macabre.

Voir tous ces articles au lendemain d’un week-end où la Turquie pleure ses 13 citoyens, qui avaient été pris en otage par le PKK entre 2015 et 2016, retrouvés abattus d’une balle dans la tête dans une grotte située dans la région de Gara laisse dubitatif sur les intentions réelles de leurs auteurs, on serait aisément tenté de croire que la nouvelle d’une Turquie endeuillée, encore une fois, et encore une fois à cause du PKK, est jubilatoire pour vous.
Ceux que vous désignez comme « braves », comme « courageux », les terroristes du PKK ont « reconnu la mort d’un groupe de prisonniers », tout en rejetant la responsabilité sur les « frappes aériennes turques » [10] : il faut dire que les Turcs sont forts, à tel point qu’ils parviennent à tirer 1 balle précisément dans la tête de 12 personnes se trouvant dans une grotte, et en plus par la voie aérienne…

Au passage, soulignons-le : la Turquie n’a toujours pas reçu de message de condoléances de la part d’Emmanuel Macron, mais un message de son Ambassade... On ne va pas chipoter mais cela mérite d’être souligné quand ces journaleux à deux francs six sous pleurnichent parce que Erdoğan en personne n’a « même pas envoyé de message » de condoléances après l’assassinat monstrueux de S. Paty, ils sont tellement bien informés qu’ils n’ont pas vu le message effectivement adressé par voie diplomatique.
Mais là, le Président de la République peut se permettre de garder le silence lorsque la Turquie perd 13 de ses citoyens d’un coup, après tout, ce ne sont que de méchants Turcs qui oppriment « le peuple Kurde » (sic) Et si encore ça n’arrivait qu’exceptionnellement, si vraiment les présidents devaient adresser leurs condoléances en personne, Emmanuel Macron devrait se plier à l’exercice au moins tous les deux ou trois jours... Car, rappelons-le, on parle d’une organisation terroriste ! Et non pas d’une organisation "considérée comme terroriste par la Turquie". Et c’est, malheureusement trop souvent, des dizaines de victimes que nous pleurons à chaque fois que le PKK frappe.

Et je vais être sympa ce coup-ci, je ne vais pas étaler ici l’ignorance crasse de ces journaleux, mais quand je lis certains articles, notamment du « président et directeur éditorial » de ce journal, Leo Purguette, je me demande jusqu’où peut aller l’admiration de terroristes pour débiter autant de bêtises mensongères réunies en un seul article, en voici quelques perles :

  • Qui a fait mordre la poussière à Daech sinon les forces kurdes ?

Non, ce ne sont pas « les Kurdes », ceux qui ont combattu l’état islamique sont le YPG (Unités de protection du peuple) et PYD (parti de l’union démocratique), ces organisations n’étant ni plus ni moins les branches syriennes… du PKK ! [11]

  • Qui au Moyen-Orient défend l’égalité des sexes et la coexistence pacifique des peuples et des religions sinon les Kurdes ?

Là c’est puissant ! Oui, les Kurdes aspirent à une coexistence pacifique des peuples, mais le présenter ainsi, identifier ainsi un peuple dans un article qui vise à valoriser un groupe terroriste en attribuant à ce dernier les valeurs de ce peuple n’a pour effet que d’assimiler ce même peuple à ce groupe de terroristes : un amalgame dangereux. Car ce n’est certainement pas le PKK qui "défend l’égalité des sexes"... Une grande nouvelle... Il faut que cette personne m’explique où se situe "la défense de l’égalité des sexes" dans le kidnapping de jeunes filles destinées à jouer leur esclave sexuelle ou pour finir dans les réseaux de prostitution du PKK !
Profitons-en aussi pour demander quelques explications sur ses notions de "coexistence pacifique des peuples". Il n’y a qu’à voir les déplacements forcés et les destructions de logements des civils ou encore les villages incendiés pour s’en rendre compte [12] [13]

De plus, ce gars n’est pas n’importe qui, il "dirige" le Marseillaise, depuis Marseille et Marseille est un nid de pro-pkk qui se font régulièrement épingler par la justice, que ce soit pour extorsion de fonds [14] [15], attaques du consulat [16], tentatives d’assassinat [17], des actes de violences [18] [19] [20] [21].

Comment un « directeur d’édition » peut-il ignorer tout cela ?? Ou plutôt, comment un « journaliste » peut-il éthiquement occulter ces violations flagrantes non seulement aux droits de l’homme mais aussi aux valeurs de la République pour pondre régulièrement des articles sur la « le mouvement de libération des kurdes »… ?

Comment ne pas voir, dans ce flot d’articles écœurants autour de membres du pkk , cette admiration perfide et malsaine pour des terroristes… ?

Une admiration telle que ces « journalistes » en deviennent complices ! Si si ! Complices, totalement. C’est avec vos salades à chialer dans les chaumières que ces membres d’une organisation terroriste se confortent de votre bienveillance à leur égard. Et c’est avec une telle bienveillance que VOUS attirez le terrorisme ici-même, sur le sol français !! Ces charognards savent pertinemment qu’ils ont les faveurs de l’opinion publique en France, avec votre fâcheuse tendance à abuser de votre ignorance crasse ou, simplement par complaisance, à occulter sciemment leur caractère terroriste, à ériger en héros ces terroristes. Peut-être bien que vous avez versé votre petite larme en publiant cette « rencontre » [22] avec ce pauvre Ali, « incarcéré avec des salafistes », chose qui ne fait pas de sens dans votre mental puisque vous n’avez toujours pas compris qu’il n’existe pas de « bons terroristes » ! Vous aurez beau rebaptiser tous les terroristes du PKK « rebelles » qui « combattent vaillamment les terroristes de l’état islamique » qui « luttent pour empêcher l’état islamique d’arriver jusqu’en Europe », ils n’en seront pas moins terroristes.
Le pire c’est que vous croyez si fort à votre propre mensonge que c’est à la limite du pathologique… Cette volonté de présenter le fondateur de l’organisation terroriste qui sème la mort en Turquie depuis plus de 40 ans, comme une personne injustement emprisonnée, cette obstination à justifier tous leurs actes de terrorisme comme étant « une réponse à la répression de l’Etat Turc » est littéralement maladive. Et je n’évoque même pas la comparaison avec Mandela : quelle insulte à sa mémoire, le pauvre doit se retourner dans sa tombe !

Pensez-vous réellement que l’Etat turc allait laisser faire ? L’Etat Français a-t-il tendu l’autre joue après Charlie Hebdo ? Après l’Hyper Cacher ? Après le Bataclan ? Après l’assassinat du Père Hamel ? Après l’assassinat de S. Paty ?

Pendant qu’en France, tout en laissant des personnes, pourtant fichées « S », hors de toute inquiétude, on secoue des petits de 10 ans à 6h00 du matin pour avoir « justifié » un acte ignoble, sans même se demander une seconde si ces gamins étaient en mesure de comprendre réellement ce dont il s’agissait, l’Etat Turc tente de sécuriser son territoire national et oui, cela inclut des opérations militaires. La Turquie étant la cible d’attaques meurtrières ; de massacres en tous genres depuis 1984, il est absolument impensable que son gouvernement ne prenne pas toutes les mesures indispensables à assurer la sécurité de tous ses citoyens, ainsi que son intégrité territoriale. Il s’agit là du droit le plus légitime de tout pays souverain de défendre l’intégrité de son territoire national contre des velléités séparatistes qui emploient les armes, semant sur leurs passages quasi quotidiens, des morts par dizaines. D’autant que cette défense est assurée en conformité totale au droit international. Plus qu’un droit, il s’agit d’une obligation pour tout pays d’assurer l’intégrité de son territoire et la protection de sa population.

Et cette population INCLUT également des Turcs d’origine Kurde. Peuple que vous insultez à loisirs en les assimilant systématiquement aux terroristes du PKK. Cet amalgame qui est volontairement maintenu "peuple kurde = pro pkk" est insupportable et diffamatoire.

De la même manière que tous les musulmans ne sont ni terroristes ni membres d’Al Qaida ou Daesh, tout Kurde, d’où qu’il soit, n’est ni pro-pkk ni terroriste non plus. Pire encore, la population Kurde de Turquie EST la première victime du terrorisme du PKK, « parti » qui, selon vos âneries, entend « lutter pour la libération du peuple kurde ».
Vous parliez de « répression » d’un « peuple opprimé » ? Parfait. Mais vous faites erreur sur l’oppresseur, volontairement, ce qui serait honteux, involontairement, ce qui démontrerait votre profonde ignorance des sujets que vous prétendez maitriser… Sans aucun doute que dans votre conception de la « libération du peuple kurde » le massacre de civils entre dans le cadre de la « coexistence pacifique des peuples » [23].
Un groupe armé qui massacre le même peuple qu’il prétend « défendre » ou « libérer de l’oppression », est assez « respectueux » ou « pacifique » ou « démocratique » dans votre esprit ?
Nul doute non plus sur leurs principes « démocratiques » qui consistent à emmener de force des enfants pour les jeter en pâture dans les combats [24] [25] [26] ou à extorquer par la menace ou par la force sous couvert "d’impôt révolutionnaire". [27] [28]

Avec vos propos faussement humanistes tant vous déformez la réalité, tant votre clavier est guidé par votre ignorance monumentale, vous importez le terrorisme sur le sol français ! En tant que citoyenne française, je déplore que mon pays serve de terre d’accueil à des personnes qui vomissent leur haine et perpétuent leur violence ici-même. [29]

En tant qu’originaire de Turquie, je dénonce l’insulte qui est faite à mon peuple et à mon pays d’origine à chaque fois que des éloges sont faites pour des terroristes.
Ce terrorisme, c’est vous qui l’importez ici-même, et pire encore, c’est vous qui le nourrissez, très chichement !
Votre « éthique » est des plus honteuses ! Votre apologie du terrorisme est intolérable et inadmissible en plus d’être pénalement condamnable !