lundi 20 septembre 2021
Accueil | Nos rubriques | Sport

Euro 2020 : Le fiasco de la Turquie

lundi 21 juin 2021 | par Engin


Euro 2020 : Le fiasco de la Turquie

Euro 2020 : Le fiasco de la Turquie

Battue par la Suisse ce dimanche (3-1), après deux défaites inaugurales contre l’Italie et le Pays de Galles, la Turquie quitte l’Euro avec un triste bilan.

3 matches, 3 défaites, 1 but marqué pour 8 encaissés et un zéro pointé. Le bilan de la Turquie à l’Euro est catastrophique. Un scenario que personne n’avait envisagé au départ, ni les Turcs eux-mêmes, ni les fans de football. Inexistants contre l’Italie en ouverture de l’Euro (0-3), les Turcs n’avaient pas su réagir contre le Pays de Galles (0-2) et avaient même perdu leurs nerfs à l’image de Burak Yilmaz, impliqué dans une bagarre générale contre les Gallois en fin de match. Pratiquement éliminée, la Turquie pouvait encore finir troisième de sa poule en battant la Suisse ce dimanche. Mais encore une fois, les hommes de Senol Gunes n’ont pas fait illusion et repartent avec une défaite. Seul « motif de satisfaction », le but somptueux d’Irfan Can Kahveci face aux Helvètes.

Une sélection pleine de promesses
Pourtant, la Turquie nourrissait de grands espoirs à l’approche de ce championnat d’Europe des nations. Présentés comme des outsiders, les Turcs restaient sur des résultats encourageants. Une victoire 4-2 contre les Pays-Bas en éliminatoires du Mondial 2022, un nul 3-3 en amical en Allemagne en octobre dernier et une victoire (2-0) et un match nul (1-1) contre l’équipe de France lors des qualifications pour l’Euro 2020. En outre, la Turquie avait de réels arguments pour aller loin dans cet Euro. Avec dans ses rangs les Lillois Burak Yilmaz, Zeki Çelik et Yusuf Yazici, les joueurs de Leicester City Çaglar Söyüncü et Cengiz Ünder, le Turinois Merih Demiral ou le Milanais Hakan Çalhanoglu, la Turquie ne manquait pas de bons joueurs. Après avoir emmené la Turquie en demi-finales du Mondial 2002, le sélectionneur Senol Gunes n’aura finalement pas réalisé le même exploit dix-neuf ans plus tard. Avec cette jolie génération et un sélectionneur mythique, les supporters turcs attendaient beaucoup de leur équipe, peut-être trop. Les partenaires de Burak Yilmaz étaient attendus et ce costume d’outsider a, sans doute, paralysé cette sélection qui depuis sa demi-finale à l’Euro 2008, alterne entre échecs en éliminatoires et un Euro 2016 en demi-teinte (1 victoire, 2 défaites et une élimination au 1er tour).

Objectif 2022
Après cet Euro cauchemardesque, la Turquie va donc regarder vers le Qatar et le Mondial 2022. Leaders de leur groupe dans les éliminatoires, les Turcs recevront le Monténégro et se déplaceront deux fois, à Gibraltar et aux Pays-Bas, au mois de septembre. Troisième de la Coupe du Monde 2002, la Turquie n’a plus disputé de mondial depuis cette date.



Nombre de visite 127

Sélection d'article