EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > Actualité > ESCAPADE SENSATIONNELLE POUR LE (...)

ESCAPADE SENSATIONNELLE POUR LE KASIMPASA SK EN MER NOIRE.


Ecrit par Engin, 2020-10-31 17:53:59


ESCAPADE SENSATIONNELLE POUR LE KASIMPASA SK EN MER NOIRE.

Vendredi soir à Trabzon le match de Super Lig a été extrêmement animé , par de nombreuses actions et de nombreux buts. Les visiteurs ont remporté la rencontre très courageusement. Un match très impressionnant qui prouve que l’intensité sportive n’est pas l’apanage réservé des derbys. Une opposition des plus serrée pour un résultat se jouant sur un but d’écart tout en étant marqué par un nombre élevé de buts : sept au total. En plus du spectacle.

Trabzonspor-Kasimpasa 3-4.

Une victoire à l’extérieur qui a de l’allure. Autant par l’aspect chiffré des trois points obtenus pour Kasimpasa que par celui du nombre de buts ou de l’aspect spectaculaire de la rencontre.
Au cours de cet événement sportif comptant pour la journée de championnat turc, les locaux et les visiteurs se sont livré une bataille de la première à la toute dernière minute. Avec pour conséquence un jeu très tourné vers l’offensive et des dispositions tactiques fluctuantes. Ce qui a pour effet d’entretenir le suspense.

Le début de la rencontre a tout de suite indiqué aux spectateurs la tonalité de ce duel. Des attaquants décidés mais aussi des défenseurs accrocheurs et vigilants à l’image de Victor Hugo (Trabzonspor) réalisant deux interventions importantes dans sa surface dont une aux six mètres (5ème minute). Deux minutes plus tard, c’est le hongrois K.Varca qui a animé le flanc gauche de l’attaque de Kasimpasa, situation relayée et exploitée par Mickaël Tirpan dont la frappe savamment armée s’est convertie en but.
Néanmoins les maîtres des lieux n’ont pas baissé les bras et Anthony Nkawaeme, que l’on pourrait qualifier d’homme du match a pris le jeu à son compte pour réveiller des coéquipiers un peu sonnés par l’ouverture du score adverse.
Le numéro 9 s’est d’abord procuré une occasion en tirant au-dessus, a mené un contre sans être forcément bien suivi par ses coéquipiers. 22 ème minute : concrétisation de ses efforts en dribblant côté gauche et en adressant un centre pour Serkan Asan ,avec pour effet but de ce dernier .31ème minute : cette fois c’est Nwakaeme lui-même qui a été auteur d’un but, sur un service parfait de Abdulkadir Umur. 37ème minute : après un tir de Umur, c’est de nouveau l’avant-centre de Trabzon qui s’illustre en livrant un duel très physique façon Lukaku sur le flanc droit de la défense adverse et en convertissant en but de l’intérieur droit un tir enveloppé quasiment à angle fermé.
Cinq minutes avant la mi-temps, Yusuf Erdogan a remis dans la course les adversaires des bordeaux et bleu en effectuant un crochet du gauche magistral, suite à une erreur des défenseurs de Trabzonspor, enchaînant sur un tir du droit.

La seconde période a remis à l’honneur Yusuf Erdogan et ses qualités techniques. Le goal de Trabzonspor a dû par exemple s’y employer en deux temps pour stopper une de ses frappes vicieuses. Le Kasimpasa a su exploiter la pression bien que pratiquant un jeu au départ un peu moins bien construit que leurs homologues d’en face. Jusqu’à obtenir un penalty grâce à Hodzic , détourné héroïquement par le gardien du club de la Mer Noire auteur quelques minutes plus tard d’un arrêt réflexe du bras gauche sur une action meurtrière du numéro 9 stambouliote Koita.
Toutefois cela n’a pas pu empêcher Y.Erdogan et sa bande de fair marquer contre son propre camp le défenseur Edgar Lé malgré une tentative de sauvetage sur claquette de Ugurcan çakir .
3-3 et quelques misérables minutes avant le terme.C’est finalement le Kasimpasa qui l’a emporté 4 à 3 grâce à un tir en demie-volée de Fode Koita.

Le Trabzonspor peut éprouver des regrets car il avait les moyens de gagner le match et un match nul aurait aussi bien refléter objectivement la rencontre que cette courte défaite subie à domicile.Les deux formations ont évolué à la base en 4-4-2 mais l’ont exprimé différemment. Les joueurs de Trabzon ont été plus forts sur les longs ballons, meilleurs pour casser les lignes. Ceux de Kasimpasa ont fourni une prestation marquée par une intensité croissante mais justement un peu plus lente au départ malgré la volonté perceptible, avec parfois un manque de coordination en défense entre Sadiku un peu irrégulier et Haddadi plus clairvoyant, meilleur dans la récupération et devant composer en parallèle avec les erreurs de placement ou de transmission de Haderjonag. Côté Trabzonspor Kamil Ahmet Corekci a été bien meilleur en première mi-temps qu’après, mais plus à cause du manque d’organisation de certains coéquipiers (Afobe, Marlon) que de son rendement proprement dit. Le championnat turc se cherche une équipe complète. C’est ça être un champion.en attendant bravo aux deux équipes pour le spectacle et félicitations aux hommes du Kasimpasa.

Gianguglielmo /Jean-Guillaume LOZATO, professeur d’italien à L’ENSG et à International Paris School of Business,chargé de cours à l’Université Paris-Est. Auteur de recherches universitaires sur le football italien en tant que phénomène de société

Mot-clé :
Başakşehir Trabzon SK
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank