Accueil | Nos rubriques | Editos & Tribune libre

De l’ingérence de la Turquie dans les éléctions françaises...?

vendredi 26 mars 2021 | par Engin, Pakize


Le président Macron est inquiet car il y aurait un "interventionnisme" de la part de la Turquie lors des prochaines élections en France.

Regardons les choses de plus près

Depuis une trentaine d’années, je suis les élections en France, sans exception toutes les élections, y compris les municipales : il est toujours question de la Turquie ou des Turcs et Français d’origine turque.

Ça a commencé bien avant mais on en n’entendait pas trop parler, les affaires ont fait surface en 2006 à Villeurbanne, lorsque Sirma Oran Martz, d’origine turque, s’est portée candidate aux élections municipales dans la ville de Villeurbanne (près de Lyon) ; colistière des verts au début, avant la fusion des listes des verts et des socialistes.

C’est là que commencent les problèmes.

Un candidat d’origine arménienne de la liste socialiste, Movses Nissanian, s’est rendu compte que Sirma est d’origine turque, et il impose une reconnaissance du « génocide arménien » par « cette turque » sinon pas d’élection avec les verts.

Résultat ?

Elle a dû quitter la liste et n’a pu participer aux élections.

Meryem Aksu à Valence en 2008 subit le même sort, les arméniens se rendent compte qu’elle est d’origine turque et réclament qu’elle reconnaisse publiquement le "génocide arménien" sinon ils quittent la liste socialiste,

Alain Maurice qui est le candidat socialiste tient bon et refuse la demande des extrémistes turcophobes arméniens et gagne les élections, Meryem est une élue exemplaire et effectue sa tâche au sein de l’équipe municipale sans faille.

Sur un site communautariste, raciste, extrémiste et turcophobe, à chaque élection nous voyons des listes d’hommes ou de femmes politiques pour lesquels il ne faut pas voter parce que "proches des Turcs" ou de la Turquie.

La dernière en date c’est la mairesse d’origine arménienne de Strasbourg, Madame Jeanne Barseghian qu’une partie de la communauté arménienne attaque à cette femme parce que la mairie vient d’accorder près de 2.5 millions d’euro à un lieu de culte musulman dont le projet est porté par une association turque, elle est traitée de tous les noms d’oiseaux sur les réseaux sociaux.

Nous ne pensons pas que la Turquie viendra interférer dans les prochaines élections en France, mais elle y sera invitée comme d’habitude.

Et là, les partis politiques, y compris le vôtre Monsieur le Président, viendront solliciter les votes des Français d’origine turque.

De tout temps, les politiques n’ont eu de cesse de se rapprocher de certaines communautés, par ambition électorale, trop souvent sans se soucier des conséquences, ainsi, très raciste, très turcophobe et très extrémiste "cause arménienne" est soutenu par un certains nombre d’élus sans réfléchir.

Bien sûr, le moment venu, nous nous ferons un plaisir de raconter les efforts que les uns et les autres ont fait pour que nous vivions tous dans la paix et la sérénité, mais ça ne sera pas à la demande de Turquie.

lire aussi ; Villeurbanne : beaucoup plus grave qu’une péripétie locale https://www.turquie-news.com/spip.php?page=article&id_article=1622