mercredi 15 septembre 2021
Accueil | Nos rubriques | Actualité

Azerbaïdjan - Retour des déplacés internes : Témoignage de Leyla Sarabi, journaliste

mercredi 30 décembre 2020 | par Pakize


Azerbaïdjan - Retour des déplacés internes : Témoignage de Leyla Sarabi, journaliste

Turquie News partage avec vous le reportage de la jeune journaliste Leyla, originaire de Haut Karabagh, qui a pu retourner sur ses terres natales après avoir été obligée de les quitter à l’âge de 3 ans à cause de l’invasion des troupes arméniennes.


Je m’appelle Leyla Sarabi. Je suis née à Agdam, dans la région du Karabagh, en Azerbaïdjan.

Agdam est ma ville natale. J’ai été forcée de la quitter à l’âge de 3 ans. Maintenant, je m’empresse de retourner « chez moi ».

Ma ville natale a été envahie le 23 juillet 1993 par les forces armées arméniennes. L’armée azerbaïdjanaise a pu (enfin) entrer dans cette ville le 20 novembre 2020, selon les termes de l’accord de cessez-le-feu au Haut-Karabakh, signé quelques jours auparavant entre l’Arménie, l’Azerbaïdjan et la Russie. Ainsi, je suis enfin débarrassée de mon statut de déplacé interne.

En tant qu’un toponyme d’origine turque, Agdam signifie une maison blanche où luisent les rayons du soleil. Les maisons blanches de ma ville natale ont été victimes de l’agression arménienne. Le monde lutte contre la pandémie de Covid-19. On considère cet examen de l’humanité comme une vengeance de la nature. Alors, les nazis arméniens ont-ils peur, et se posent-ils des questions quant au karma de leurs dégâts contre l’environnement au Karabakh ?

Ma mère avait 29 ans, quand elle avait été forcée de quitter Agdam. Le retour dans sa ville était son seul désir. Elle m’avait demandé de lui rapporter un peu de terre du sol d’Agdam, après la libération de la ville...

Ma mère est décédée il y a 4 ans suite à sa longue maladie du cancer.

Des milliers de Karabakhis coupés de leur foyer natal, ont dû tenter de reconstruire une ville loin de leurs terres ancestrales. La terreur arménienne a paralysé, il y a 30 ans les espoirs et l’avenir d’un million habitants de Karabakh, terre azerbaïdjanaise récemment libérée de l’occupation arménienne.



A la Une

Nombre de visite 290

Sélection d'article