lundi 30 janvier 2023

A l’attention de Mme Anne GENETET

Publié le | par Engin | Nombre de visite 155
A l'attention de Mme Anne GENETET

Turquie News publie une lettre de Martin RYAN

A l’attention de Mme Anne GENETET
Députée Asie – Océanie – Europe orientale
11ème circonscription des Français établis hors de France

Bakou, le 15 janvier 2023

Madame la Députée,
Tout d’abord, veuillez recevoir mes vœux les plus sincères pour cette nouvelle année.

Entrepreneur français spécialisé dans l’import et la distribution de produits alimentaires, je suis établi
depuis 2019 en Azerbaïdjan, un pays qui fait partie de votre circonscription.

Comme beaucoup de mes compatriotes qui y résident de façon permanente, je participe, à mon niveau, au rayonnement de la France et je suis très soucieux de son image à l’étranger.

Depuis maintenant plus de deux ans, dès l’instant où l’Azerbaïdjan a pris la décision de libérer ses
territoires occupés illégalement pendant 30 ans par les forces armées arméniennes fin septembre
2020, des éléments radicaux de la diaspora arménienne en France mènent sans relâche une véritable
campagne anti-Azerbaïdjan et diffusent une propagande mensongère destinée à influencer nos
responsables politiques et notre diplomatie.

Ces mêmes éléments n’hésitent pas à intimider et à menacer physiquement des élus, des journalistes et tout autre soutien affiché de près ou de loin à l’Azerbaïdjan, et ce, dans l’impunité la plus totale.

A l’instar de la très grande majorité de la classe politique de notre pays, vous êtes, hélas ! Madame la
Députée, de par vos prises de position sur le sujet et vos initiatives récentes, en particulier le vote
d’une proposition de résolution anti-Azerbaïdjan votée à l’Assemblée nationale le 30 novembre
dernier, l’un des relais de cette propagande en France ; vous contribuez ainsi à exposer et à fragiliser
vos propres administrés résidant en Azerbaïdjan et à compliquer le travail de nos diplomates sur place,
où l’image de la France s’est considérablement dégradée.

Ces deux dernières années, nous avons été plusieurs Français établis en Azerbaïdjan à avoir déjà fait
part de nos inquiétudes à nos responsables élus, et à les avoir notamment alertés sur les dangers que
représentent des prises de positions partiales sur le conflit, qui compromettent nos bonnes relations
et nos intérêts nationaux sur place.

Rappelons que la France a pourtant signé avec l’Azerbaïdjan une charte d’amitié en 1993.

J’en profite pour vous renvoyer tout particulièrement à une lettre ouverte que nous avons adressée
au Président de la République, publiée par le site de la revue Causeur le 28 mai 2021, hélas ! restée
sans suite, mais qui rend toujours parfaitement compte de la situation sur place.

Aujourd’hui, Madame la Députée, je voudrais donc simplement vous rappeler que le premier devoir
d’un élu de la République française est celui de défendre les intérêts des citoyens français, où qu’ils
se trouvent, et non ceux d’un pays étranger, fût-il ami, ni ceux d’autres groupes de pression
communautaires.
A l’instant où j’écris ces lignes, vous effectuez une visite en Arménie, qui fait également partie de votre circonscription.
Nous vous attendons donc désormais à Bakou, où vous pourrez rencontrer vos administrés et potentiels électeurs qui sauront vous faire bon accueil et avec lesquels vous pourrez ainsi réfléchir à des initiatives véritablement constructives pour le développement de la paix dans la région.

En espérant donc vous rencontrer prochainement, je vous prie de recevoir, Madame la Députée, mes
respectueuses salutations.

Martin RYAN



À lire aussi