Accueil | Nos rubriques | France

Valenton : le centre culturel franco-turc gagne une nouvelle bataille

samedi 10 avril 2021 | par Engin


La justice a cassé l’arrêté du maire Métin Yavuz (LR), qui s’oppose au projet tel que validé par l’ancienne municipalité.

Le chantier peut se poursuivre.

Nouveau rebondissement dans le bras de fer qui oppose la municipalité de Valenton à l’Association culturelle franco-turque du Val-de-Marne (ACFT 94) concernant le futur centre culturel et cultuel franco-turc.

Le tribunal administratif de Melun (Seine-et-Marne) a suspendu ce mardi l’arrêté du maire Métin Yavuz (LR) qui interrompait les travaux de construction. L’élu est opposé à l’édification de ce bâtiment de 2000 m2 en entrée de ville, avenue du Champ-Saint-Julien.

L’association avait déposé un recours en référé le 17 mars pour suspendre cette décision municipale.

Un arrêté entaché d’illégalité
Le tribunal estime que l’arrêté est entaché d’illégalité : le maire avait prétendu que l’association, une fois informée de son intention de faire arrêter le chantier, n’avait pas formulé d’observations. Ce qui était faux.

Les juges soulignent aussi que la décision du maire avait un fort impact financier sur le projet — 2 600 euros de pénalités par jour sans travaux alors que l’association dispose « peu ou pas de fonds propres ». « De plus, le prêt bancaire de l’ACFT 94 pour la construction du centre culturel est en cours de finalisation et l’interruption des travaux risque de le compromettre, relève le tribunal. Ces éléments n’ont pas été contredits par la commune de Valenton qui n’a rien produit en défense. »

Enfin, les magistrats condamnent Valenton à payer 1 200 euros au titre des frais de justice.

Le sous-sol est achevé
« Je ne comprends pas cet acharnement contre ce projet, qui sera un lieu culturel, ouvert, au service de beaucoup de monde, confie Murat Cetinkaya, président de l’ACFT 94. On m’accuse de tout et n’importe quoi. Je me retrouve dans la position de l’innocent qui doit prouver son innocence. »

Les ouvriers viennent donc de reprendre le travail. Le terrassement est terminé, le sous-sol est achevé. Le dallage doit bientôt être coulé. Quant au prêt bancaire, la décision du tribunal « débloque » les choses, souffle Murat Cetinkaya.

L’intérieur du futur centre culturel et cultuel franco-turc. DR
L’intérieur du futur centre culturel et cultuel franco-turc. DR
Ce bras de fer se joue depuis des mois, jusqu’aux dorures du Sénat et de l’ambassade de Turquie. Le maire de Valenton, épaulé par le nouveau maire de Villeneuve-Saint-Georges Philippe Gaudin (DVD), s’oppose à ce projet. Ils dénoncent l’impact d’un tel bâtiment de plusieurs étages en entrée de ville, près du parc de la Saussaie-Pidoux et près d’une future coulée verte. Ils critiquent aussi le peu de places de stationnement (seulement vingt places de parking) pour une capacité totale de 1 200 personnes.

Contacté, Métin Yavuz n’a pas été en mesure de répondre à nos questions.

Article original LeParisien